Témoignages d'experts

Interview à Alvaro Rodríguez, directeur commercial des magasins Joma

Magasins Joma

Joma, entreprise espagnole de chaussures et vêtements de sport, fondée en 1965, distribue ses produits dans ses propres magasins et au sein d’un réseau de distributeurs. Dans cette interview, Alvaro Rodríguez, directeur commercial pour l’Espagne et le Portugal, nous parle des projets futurs de la société et l’avenir du commerce de détail.

  • Bonjour Alvaro, pourriez-vous nous parler de votre rôle à Joma?

Je suis le directeur commercial de Joma pour l’Espagne et le Portugal et une partie de mon travail est centrée sur la mise en place de magasins physiques Joma dans ces deux pays, qu’ils soient magasins en propres ou franchisés.

  • Quels sont vos principaux canaux de distribution ? Quel équilibre avez-vous entre vos ventes en ligne et physique ?

Nos produits sont vendus dans des enseignes Joma, mais aussi dans d’autres magasins de sport. Nous distribuons nos produits dans tous les magasins de sport du pays. Nous avons également des ventes en ligne sur notre site Web, qui s’adresse aux clients finaux.

  • Quels sont les projets futurs de l’entreprise ? (développer l’e-commerce, les magasins physiques, le marché international, etc.)

À l’heure actuelle, nous prévoyons d’accroître nos ventes hors ligne, avec l’ouverture de magasins Joma dans plusieurs pays au cours de l’année 2020. Nos principales ventes sont toujours concentrées sur le point de vente physique, même si nous avons également de nombreux clients qu’ils vendent via leurs sites web spécialisés dans le sport.

  • Quel est votre avis sur la digitalisation des points de vente?

Je pense que la digitalisation des magasins est essentielle. Nous devons nous préparer pour qu’elle soit la partie la plus importante de la vente, car l’utilisateur achète de plus en plus de façon omnicanale. Il faut donc adapter les points de vente à cela.

  • D’après votre expérience, comment pensez-vous que le commerce retail va évoluer dans les années à venir?

Je pense que dans les prochaines années internet prendra encore plus de poids dans les décisions de consommation. Les ventes débuteront en ligne pour s’informer des produits, ce qu’il veut ou ce dont il a besoin, mais l’achat final se fera dans le magasin physique.

Certaines technologies telles que les écrans digitaux permettront aux consommateurs d’interagir beaucoup plus avec la marque, et de faciliter leur achat. Dans cette situation omnicanale, les concepts de vente hors ligne et en ligne seront mitigés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *