Actu Retail

Indicateurs clés pour mesurer la performance réelle de vos boutiques

L’augmentation du nombre d’opérateurs dans le secteur retail oblige aux marques à connaître de plus en plus le comportement et les habitudes d’achat de leurs clients. Analyser les données des points de vente, aide à définir et à cibler les produits, les offres et les promotions dans le magasin afin d’augmenter les ventes.

Mais comment peut-on augmenter la profitabilité des enseignes ? quels sont les leviers qu’on doit activer pour impulser notre chiffre d’affaires ? quelle est la stratégie à mettre en place ? Et le plus important, quels sont les indicateurs de performance qui permettront de vérifier l’efficacité des actions mises en place ? Dans cet article on va parler de deux indicateurs de performance que tout retailer doit analyser : le taux d’attractivité et le taux de conversion.

Le taux d’attractivité comme indicateur clé

Le taux d’attractivité est le pourcentage de clients potentiels qui sont rentré dans notre point de vente (comparable au taux de clics dans le commerce digital). Une rue peut avoir des flux de passages à cause de différentes raisons, mais c’est l’intérêt d’achat des piétons la seule qui intéresse un Store Manager.

Le taux d’attractivité permet de mesurer cela : une rue avec en moyenne 10.000 piétons par jour avec un taux d’attractivité de 8%, aura 800 potentiels clients, tandis qu’une rue avec 7.000 piétons par jour et un taux d’attractivité de 12%, aura 840 potentiels clients. De plus, cette information peut être utilisé pour détecter quels sont les vitrines ou les campagnes les plus efficaces entre différents magasins.

Le taux de conversion dans le secteur retail

Une fois le client potentiel se trouve à l’intérieur du magasin, ce qui compte vraiment, c’est de le « convertir » en un client réel. C’est là qu’intervient le fameux taux de conversion : pourcentage de visites qui ont rentré dans un point de vente pour réaliser au moins un achat.

En réalisant l’opération inverse, on retrouve le nombre de clients qui sont rentrés dans le magasin et n’ont pas fait d’achats, une donnée très pertinente, que la valeur totale de tickets de caisse ne donne pas.

Ces deux indicateurs de performance sont devenus l’outil principal de nombreux systèmes de rémunération du personnel. Ce ne sont pas toujours les magasins qui font le plus de ventes qui correspondent nécessairement à ceux qui convertissent le mieux. Cela permet d’évaluer le personnel sur le point de vente. Si nous mesurons nos magasins uniquement en analysant leurs ventes, nous pouvons tirer des conclusions erronées.

L’obtention de ces indicateurs grâce à l’outil TC Analytics de TC Group Solutions permet aux retailers de prendre de décisions basées sur des arguments cohérents et relever les défis auxquels ils sont confrontés tous les jours.

Autres articles d’intérêt:

Quel est le temps moyen de séjour de vos clients dans vos points de vente ?

Comment choisir un bon emplacement pour vos points de vente ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *