Actu Retail

Les magasins physiques sont-ils morts ?

Les magasins physiques sont-ils morts ?

Le commerce physique est en pleine transformation. Bien qu’aux Etats-Unis ils parlent d’apocalypse Retail après toutes les fermetures des centres commerciaux et des magasins physiques, il existe de nouvelles ouvertures de boutiques qui ont de très bons résultats, même si les retailers doivent s’adapter à cette nouvelle époque.

Les nouvelles habitudes de consommation ainsi que la pression sur les prix ont obligé aux retailers à s’adapter au nouveau scénario. C’est pourquoi les enseignes doivent surmonter ces difficultés à travers d’une complémentarité entre le magasin physique et digital. Cela oblige les enseignes à avoir une stratégie phygital.

Pourquoi les magasins physiques ne disparaîtront pas ?

Les ventes en ligne ont régulièrement augmenté depuis les 20 dernières années. Toutefois, les derniers chiffres publiés au début de 2018 montrent que les achats en ligne ne représentent encore qu’environ 10% des ventes.

Le consommateur a besoin des commerces physiques

La faillite de l’enseigne américaine Sears après 125 ans d’activité a secoué le secteur retail. Mais est-ce que cela marque-t-il la fin des magasins physiques ? Pas du tout. Les habitudes des consommateurs changent, mais l’intérêt de se rendre dans un magasin n’a pas changé, ni pour les générations plus âgées ni pour les millennials.

Le consommateur, de plus en plus omnicanal

Le consommateur actuel est hiper-connecté. Il veut pouvoir faire des recherches le matin depuis son ordinateur en buvant un café, finaliser sa commande sur son smartphone pendant sa pause déjeuner et récupérer son article le soir à la sortie du travail.

L’omnicanalité permet laisser au client le choix du canal et assure la cohérence entre tous les canaux physiques et numériques, et donc assurer une bonne expérience client.

Le passage au retail physique des « pure Players »

Les magasins en ligne ont besoin des magasins physiques. Bien que les Pure Players, qui sont à l’origine des enseignes 100% digitales, se sont bien rendu compte qu’ils avaient besoin d’une présence physique pour assurer une expérience client intégrale. Pour rester à proximité de ses clients, les points de vente sont nécessaires. Dans ce cas, la complémentarité de monde physique et digital sert à augmenter les ventes.

Les mondes de la vente en ligne et physique sont interdépendants et ont besoin les uns des autres. Les magasins physiques existent toujours et resteront en vie tant que les gens voudront faire des achats, et que les détaillants voudront en tirer profit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.