Actu Retail

Le shopping de Noël ferme l’année du retail

noel-retail

La campagne de Noël est surement, avec les soldes et le Black Friday, la plus attendue de l’année. En ce qui concerne les investissements publicitaires, les enseignes concentrent leurs efforts pour la production de belles et mémorables campagnes comme c’est le cas cette année pour H&M. L’enseigne suédoise a demandé la collaboration du réalisateur Wes Anderson pour produire sa campagne de Noël, le résultat :

Ces campagnes sont souvent représentées à partir du mobilier urbain, par exemple les décorations, souvent lumineuses, qui décorent les principales rues commerciales en France. Cette année, l’enseigne de luxe Baccarat a décoré le Faubourg Saint-Honoré. La campagne n’est pas seulement commerciale puisqu’elle s’est réalisée dans le cadre de l’événement ‘Winter Time 2016‘ qui met à l’honneur l’association SOS Préma, qui œuvre pour une meilleure prise en charge de la prématurité et des nouveau-nés hospitalisés.

En Novembre, le sondage mené par Younited Credit, un organisme de crédit à la consommation, présentait les premiers chiffres sur les prévisions de la performance de la période commerciale de Noël. Ansi, une des attentes est que plus de la moitié des Français dépenseront plus de 50 euros par enfant et une personne sur cinq fera néanmoins un prêt pour acheter ses cadeaux de Noël. Les sources d’information du support digital FashionNetwork.com nous informent que le budget des Français dépassera 100 Euros pour 16,6% d’entre eux ; 20,7% dépenseront entre 50 et 70 euros et 20,4% comptent débourser entre 70 et 100 euros.

Une autre étude publiée en novembre sur les achats et les dépenses des Français pour Noël prévoit une augmentation de 2 millions de consommateurs, par rapport à l’année 2015, qui préféreraient faire leurs achats sur internet.

Depuis TC Group Solutions nous voulons attendre afin de voir la réalité de ces prévisions pour ensuite faire une comparaison avec le trafic piéton dans les rues commerciales pendant cette période et pouvoir retirer des conclusions plus pertinentes.

En revenant au sujet des rues commerciales les plus fréquentées, l’agence de voyages Kiwi.com a mené une étude qui révèle les villes les moins chères où faire les achats de Noël en se basant sur les prix de quatre produits clés issus des secteurs de parfumerie et enfants. Ainsi la première position est pour la ville irlandaise de Belfast suivie de Londres, Manchester, Lincoln, Brighton et Édimbourg. Que les villes britanniques soient en tête de ce classement c’est du à la forte dépréciation de la livre sterling l’année dernière, enregistrée après le Brexit. Par la suite, nous retrouvons les villes de Lisbonne, Bratislava, Moscow et Dublin. Et finalement, sur l’échelle mondiale l’étude pointe du doigt Yakarta en Indonésie, Buenos Aires, Rio de Janeiro, Reikiavik, Shanghai, Bogota, Rome, Melbourne, Copenhague et Perth.

À nouveau l’Index Trafic mené par TC Group Solutions complémentera ces études avec la volonté de fournir des conclusions pour pertinentes sur l’industrie du retail en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.