Témoignages d'experts

Entretien Roy Vercoulen, cofondateur de Circular IQ

roy-vercoulen-retail

Roy Vercoulen est co-fondateur de Circular IQ. Vercoulen a une longue carrière professionnelle en matière de durabilité stratégique, il a travaillé pour des institutions publiques et privées en s’engageant dans la croissance des entreprises et la valeur de la marque. Dans le contexte de l’ère de l’information, Vercoulen aide les entreprises, qui optent pour les modèles d’économie circulaire, à s’enrichir à travers la collecte de données et la mise en œuvre de nouvelles stratégies et actions fondées sur l’analyse préliminaire de ces données.

Pouvez-vous présenter Circular IQ et votre rôle au sein de l’entreprise?

Circular IQ a développé une plateforme web intelligente qui facilite la surveillance de la performance circulaire. Notre plateforme offre une analyse de la performance circulaire pour vos produits, votre entreprise et votre chaîne d’approvisionnement. Nous aidons à nos clients à augmenter la confiance des données recueillies auprès des fournisseurs.

Il existe de nombreux programmes de développement durable et circulaire. Si les entreprises ont des certifications actives des différents programmes, nous apercevons jusqu’à 80% de chevauchement dans les critères suivis / vérifiés plusieurs fois. Cette redondance n’offre aucune valeur ajoutée et absorbe du temps et des ressources en interne et de la chaîne d’approvisionnement.

Notre plate-forme mesure la performance par rapport à toutes les meilleures normes et critères de la classe, y compris Cradle to Cradle CertifiedTM. Nous utilisons les données directement à partir de ces règles pour aider nos clients à améliorer la collecte des données et la réalisation de rapports à travers de leurs portefeuilles de certification. En utilisant notre plate-forme, ils peuvent recueillir des données et utiliser cet ensemble de données pour suivre les performances du gain de temps et d’argent.

Je suis l’un des cofondateurs de la société et j’ai 10 ans d’expérience dans la mise en œuvre de stratégies de développement durable pour générer une valeur commerciale. Ma partenaire Claire Teurlings est une experte dans la gestion durable de la chaîne d’approvisionnement et des systèmes informatiques pour faciliter cela.

Comment décrivez-vous une entreprise de retail dans l’économie circulaire?

Une transition réussie vers les systèmes circulaires a à voir avec la connectivité et la collaboration. Le secteur du retail est d’une importance cruciale, car il est le lien entre la production et la consommation. Il dispose d’une position unique et une grande opportunité pour créer de la valeur tant pour ses fournisseurs comme pour ses clients.

Les systèmes d’économie circulaire ne peuvent prospérer lorsque les matériaux sont sûrs et purs et ajoutent de la valeur sur plusieurs périodes d’utilisation.

Lorsque les retailers et leurs fournisseurs créent les conditions et les modèles de revenus pour les systèmes de récupération, d’autres incitations peuvent s’introduire telles que la valeur résiduelle ou des modèles de payement par usage pour augmenter la vie du produit, la performance et le revenu; en plus de réduire considérablement les déchets et optimiser l’utilisation des matériaux. Le chiffre d’affaires généré peut être utilisé pour investir dans la production plus propre et d’optimiser la chimie au bénéfice de tous.

La communication est une autre occasion où les retailers peuvent catalyser des campagnes de sensibilisation par le biais de son portefeuille de marques pour accroître la sensibilisation des impacts positifs sur les personnes et la planète que leurs marques génèrent.

Dans le contexte du Big Data, quelles sont les données pertinentes pour une entreprises retail dans un modèle d’économie circulaire? Et comment mesurer ces données?

Nous sommes dans l’ère de l’information. Aujourd’hui, tout peut être connecté, mais à la fois les millions de personnes qui vivent sur la même planète n’ont jamais été aussi éloignés les unes des autres.

Ceci est la même chose avec les données, il n’y a pas de problèmes techniques avec la collecte de données, mais les données par elles-mêmes sont dénuées de sens. L’information que nous pouvons générer issue de la collecte de données est précieuse. Donc, avant de commencer la collecte de données, nous devons nous concentrer sur ce qu’est l’information pertinente.

En matière de « Right Data » l’économie circulaire a de multiples standarts significatifs de durabilité ; comme Cradle to Cradle Certified et les Indicateurs de Circularité EMG. Aussi, nous avons EPD‘s et LCA‘s et des ceritifications comme FSC, etc. nous avons aussi des programmes comme les Objectifs de Développement Durable et la Global Reporting Initiative. Le défi est de sélectionner l’ensemble de données qui fonctionne pour un produit, puis organiser la collecte et le suivi de la manière la plus efficace possible.

La question pertinente pour les entreprises est généralement liée à la façon dont leurs produits fonctionnent lorsqu’ils sont vus à travers l’objectif de ces programmes; voilà ce que fait exactement Circular IQ 1.0. Nos clients choisissent un ensemble de données qui sont pertinents pour eux et ensuite commencent à recueillir des données pour cet ensemble de données. Après la collecte et l’analyse des données, ils peuvent travailler sur l’amélioration de la performance et la fiabilité des données avec ses fournisseurs.

Quels sont les défis principaux pour les entreprises de retail au cours de leur adaptation à ce nouveau modèle économique?

Les générations X et Y prennent beaucoup en compte la transparence et la confiance. Ils posent des questions simples telles que : la quantité d’eau utilisé pour ce produit, ou le type d’énergie, etc. Le défi pour les retailers est d’organiser leurs chaînes d’approvisionnement pour faciliter la collecte de données fiables pour ce type de demandes.

Les retailers qui parlent la langue des consommateurs et qui peuvent répondre à leurs besoins de façon transparente et éthique, gagneront la fidélité de ses clients.

Pouvez-vous expliquer en détail, et à partir d’une approche plus globale, le passage du Big Data au Right Data?

Les gens recherchent des certifications; mais dans un avenir proche, les certificats ne vont plus être un signe pour se différencier de la concurrence; ils deviendront la norme. Pour se différencier de leurs concurrents, les prochaines étapes seront nécessaires. Les clients voudront en savoir plus sur l’impact de leurs produits sur les gens et la planète et comment acheter des produits qui contribuent dans la création d’un monde meilleur. Nous devons penser en matière de solutions intelligentes pour un usage plus efficace et intelligent des produits (tels des systèmes de collecte et des modèles de paiement alternatifs) qui permet d’économiser de l’argent et offres des avantages supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.