Actu Retail

Solutions pour augmenter le taux d’attractivité

taux-attractivite-retail

Le taux d’attractivité est la capacité d’un magasin pour attirer ses clients vers son intérieur.

Pour que le client achète, il doit être dans le magasin. Il y a plusieurs actions qui aident le retailer à augmenter cet indicateur clé. Les techniques basiques sont le changement des vitrines, les actions de street marketing, le marketing sensoriel et la mise en place de PLV à l’extérieur du magasin.

À part de ces actions que nous suggérons d’entreprendre, il y a d’autres petits détails qui ne devraient pas passer inaperçus. L’un d’entre eux sont les portes du magasin. Si les portes du magasin se maintiennent ouvertes, il y a 35% de plus de probabilités pour que les clients qui passent devant le magasin entrent.

Allons-y étape par étape.

Le changement de vitrine est essentiel et est fruit d’un processus de travail créatif. Pour une bonne vitrine, le renouvellement de son contenu doit se faire de façon régulière. Par exemple, dans le secteur de la mode et le prêt-à-porter, les vitrines changent entre sept et huit fois par an, il y a même des retailers qui le font toutes les semaines. L’éclairage de la vitrine est autant important que son contenu. Il ne sert à rien de changer les vitrines si l’on n’ajoute pas la fonction de l’éclairage.

Le street marketing, le marketing sensoriel et l’ajout de PLV à l’extérieur du magasin ont la même fonction que la vitrine du magasin. L’objectif est d’attirer les piétons qui passent devant le magasin vers son intérieur. Comme les campagnes de street marketing, les parfumeries offrent des échantillons de ses parfums en promotion, les magasins avec des produits alimentaires proposent une dégustation de certains de leurs produits et d’autres enseignes choisissent d’étendre son magasin jusqu’au trottoir en sortant part de son mobilier.

Toutes ces actions sont mesurées par l’évolution des personnes qui passent devant le magasin et qui entrent. Il y a quelques retailers qui mesurent ces actions à travers le volume des ventes, mais chaque action d’un point de vente dépend de l’évolution d’un indicateur particulier, dans ce cas, il s’agit du taux d’attractivité et/ou de l’évolution du nombre d’entrées.

En outre, toutes ces actions peuvent se contrôler et s’implanter de façon stratégique en se basant sur le comportement des piétons qui passent devant les magasins au long de la semaine. Plusieurs outils, comme ceux proposés par TC Group Solutions, permettent de savoir quels jours de la semaine et pendant quelles tranches horaires passent plus de piétons devant le magasin. Ces tranches horaires devraient coincider avec les moments quand les retailers de ces magasins concentrent leurs efforts pour ajouter du personnel devant le point de vente ou entreprendre une action spéciale qui a pour but de déplacer le flux de piétons dans le magasin.

Ces outils peuvent même aller plus loin quand ils sont en mesure de savoir si ce sont des hommes ou des femmes qui se tiennent en face de la vitrine. De là, le retailer a des données pour créer le contenu de leurs vitrines en se basant sur une segmentation des clients potentiels qui passent devant le magasin.

Les retailers n’ont plus d’excuses pour ne pas améliorer le taux d’attractivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.