Actu Retail

Mango, un bon exemple du retail

Boutique MANGO boulevard Haussmann à Paris CREDIT : @RICOALAIN/Mango

Dans un nouveau contexte du retail influencé par les nouvelles technologie et l’e-commerce, le profil des consommateurs se transforment et plusieurs retailers n’arrivent pas à sympathiser avec ces nouveaux consommateurs plus autonomes, exigents et informés. Des enseignes telles que American Apparel ou Aéropostale ont dû fermer la plupart de ses points de vente à cause de la menace que suppose cette nouvelle situation.

D’autres retailers, tels que Mango, ont su s’adapter à cette nouvelle situation du retail. Le cas de Mango est exemplaire, l’enseigne de prêt-à-porter a compris les goûts et les besoins de son public objectif. Selon des sources de l’enseigne Mango, l’entreprise de retail a fermé l’exercice 2015 avec une augmentation de 15,3% par rapport à 2014 (9,3%).

La clé de cette croissance des ventes a été la consolidation progressive du projet de la transformation de l’entreprise qui a permis d’augmenter de plus de 300.000 m2 la surface de vente à travers l’ouverture de 164 nouveaux points de vente avec le format retail de ‘mégastore‘.

En 2015, 81% du chiffre d’affaires de Mango correspondait à l’activité internationale et le 19% au marché national (Espagne).

Le concept de mégastore a commencé en 2013 pour toutes les lignes du groupe (Woman, Man et Kids) et propose une amélioration de l’offre et de l’expérience d’achat des clients. Parmi les nouveaux projets de mégastore, on retrouve les flagships de Milan sur l’avenue Corso Vittorio Emanuele, Barcelona sur Las Ramblas et Dublin sur Henry Street. Pour cette année, 45 nouvelles ouvertures sont prévues.

La facturation des ventes en ligne a continué à augmenter son poids relatif dans l’ensemble du groupe et, à la fin de l’année, elle représentait 10,7% des ventes totales. Mango vend à travers son canal d’e-commerce dans 83 pays. En 2015, Mango s’est implanté en Amérique du Sud, en Asie et en Afrique, dans le but de compléter l’offre de produits dans les pays où la marque était déjà implantée dans les magasins physiques. Les derniers marchés sur lesquels Mango s’est installé sont l’Egypte et l’Afrique du Sud, de sorte que la marque est déjà présente sur les cinq continents.

Au total, Mango compte 2 730 points de vente dans 109 pays et une surface de vente totale de 804 500 m2. Pour la gestion de ces points de vente, Mango mise sur une stratégie omnicanal; l’année dernière 600 000 clients, environ, ont recueilli leurs commandes qu’ils avaient faites sur Internet en magasin et un total de 540 000 commandes se sont réalisées dans les magasins physiques à travers d’un dispositif iPad.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.