Actu Retail

Internet des Objets, une approche

retail-intelligence-internet-de-las-cosas

Selon un rapport publié par SAP; l’Internet des Objets devient un carburant pour le secteur du retail. Toutefois, cette croissance doit faire face à des problèmes juridiques en relation avec le respect de la vie privée, la sécurité informatique et d’autres responsabilités.

Avec les nouvelles technologies, les retailers ont de plus en plus d’outils – les téléphones mobiles, les réseaux sociaux, les canaux de vente – pour recueillir des données en temps réel sur leurs clients et être en mesure, par les mêmes dispositifs, d’interagir avec eux d’une manière personnalisée.

Comprendre les préférences et le comportement des clients est essentiel pour pouvoir leur impulser les produits qu’ils recherchent ou qui correspondent à leurs goûts. Cette stratégie est de plus en plus courante dans le retail et de plus en plus de nouveaux magasins sont en train d’intégrer ces techniques dans leurs feuilles de route.

De même, la communication doit exister dans l’autre sens : du consommateur vers le magasin. Sur ce, les smartphones, smartwatches ou toute autre technologie portable devra être en mesure de communiquer avec le système du magasin et faciliter des processus tels que le paiement à distance (plus commode et rapide), entre autres.

La technologie RFID est utilisée de plus en plus dans le secteur du retail pour prévenir le vol, mais également utilisé pour recueillir des informations supplémentaires sur les clients, leurs préférences, leurs emplacements dans le magasin, la gestion des stocks et l’intégration des canaux à travers lesquels opère la marque. Dans le même temps, les codes QR sur les étiquettes des produits permettent de fournir des informations supplémentaires sur les articles qui permettent à la fois la création de nouvelles stratégies de commercialisation dans les magasins.

Avec l’Internet des Objets, il sera possible d’analyser ce qui se passe à l’intérieur du magasin et suivre et mesurer les flux de clients dans des aires spécifiques des magasins. La plupart des téléphones intelligents et les appareils portables sont déjà équipés de ce type d’application qui communiquent avec d’autres dispositifs technologiques situés dans les magasins et permettent de suivre en temps réel et d’envoyer des notifications aux clients lors de leurs visites dans les magasins.

L’essence de l’Internet des Objets est de recueillir des données sur les clients potentiels, au niveau individuel ou au niveau de Big Data, puis utiliser les données pour l’amélioration de la rentabilité de l’entreprise et trouver de nouvelles opportunités (nouveaux services, des initiatives de marketing, etc.).

Certaines des questions en relation avec l’Internet des Objets pour le retail a à voir avec les questions de confidentialité et le manque de transparence des nouvelles technologies. Les clients ne sont pas conscients du moment et de la façon dont leurs données personnelles sont collectées et à quelle fin sont traitées et quand et à qui ces données sont communiquées. Le problème est lié au niveau de l’information et le type de consentement qui est requis par les clients pour l’utilisation de ces technologies, en particulier étant donné que les données recueillies à travers eux peuvent générer des profils détaillés de chaque utilisateur.

Aujourd’hui, les entreprises sont en train d’adapter de nouvelles façons de faire pour résoudre ces problèmes en conformité avec les nouveaux règlements proposés par la Commission Européenne. Aujourd’hui, plusieurs questions juridiques ont déjà été ajoutées et que l’Internet des Objets doit respecter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.