Actu Retail

L’avis des experts pour le cahier des tendances #MPV

tendance-retail-intelligence

À l’occasion du salon MPV (Marketing Point de Vente), très bien organisé par ReedExpo, un cahier des tendances est rédigé tous les ans afin d’étendre, entre tous les acteurs impliqués dans le secteur du retail, les nouveautés, les modes, les avancées technologiques ainsi que tout le reste de facteurs qui transforment aussi le secteur du retail.

Ce cahier des tendances s’effectue tous les deux ans en collaboration avec le cabinet Pollen Consulting.

Cette année, on s’est posé la question suivante: ‘Innovations retail, qu’en pensent les shoppers?’

La méthodologie utilisée pour atteindre les résultats de cette problématique s’est basée sur l’analyse des mots clés diffusés sur les réseaux sociaux et relatifs au point de vente. Les mots clés sont ‘connected Store‘, ‘augmented reality’, ‘iBeacon‘, ‘social retail`, ‘pop-up retail‘, ‘concept store‘, ‘workshop retail‘, ‘robot’, ‘click&collect‘, ‘scanette’, ‘shop in shop‘et ‘festive retail‘. Cette analyse s’est basée à la fois sur trois KPIs: la force du buzz ( nombre de post, de vues et de retweets), la positivité des commentaires et le nombre moyen de likes.

‘L’innovation n’est pas digitale’ est la première thèse decryptée. Patrice Duchemin, sociologue de la consommation, ‘le consommateur est en attente d’expériences sur le point de vente. On ne se déplace plus en boutique pour acheter mais pour vivre une expérience. Le lieu d’exposition doit être un lieu de vie et d’émotion’. Dans ce contexte, les outils digitaux peuvent aider à la création d’un espace innovant.

Sylvie Esquier, éthologue, ajoute ‘qu’une bonne innovation ne se voit pas, et doit rentrer dans le parcours clients. L’intérêt est de mixer le réel et le digital de façon transparente. Qui plus est, l’innovation a un vrai intérêt quand elle est utile et déclenche l’achat’.

Florence Tesseron, fondatrice de Vision Merchandising, insiste sur l’objectif de l’innovation qu’est de créer de la surprise pour faire revenir le client dans le magasin, elle ajoute ‘il ne faut pas hésiter à prendre des idées dans d’autres lieux que les commerces, les musées par exemple, qui sont très fréquentés’.

Selon Jean-Marc Megnin, directeur général de Shopper Mind, l’innovation peut être un retour au basique. Un exemple est le nouveau McDonald’s des Champs-Elysées où l’enseigne propose un service à table.

D’où, nous pouvons aussi déclencher la tendance sur la personnalisation. Aujourd’hui les consommateurs sont à la recherche d’une attention personnalisée, de visiter des lieux de rencontres et de vivre de vraies échanges. Par ailleurs, le retailer doit se rappeler à tout moment de son contrat de base avec son client : être là au bon moment, car le client est multiple, apporter du choix et de la reconnaissance.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.