Actu Retail

Les bienvenus au retail: les robots

Robot_Retail_IntelligenceBientôt, ce sera normal de marcher dans un magasin à côté d’un robot humanoïde. En fait, si vous êtes consommateur d’enseignes telles que Carrefour, Darty ou Sephora, vous êtes un client privilégié qui a déjà découvert la révolution du futur du retail : les robots.

Depuis longtemps, les robots sont utilisés par différentes industries pour achever les tâches les plus dangereuses dans les processus de production. Par contre, c’est tout récent que les robots commencent à servir dans le secteur du retail comme des simples acteurs de l’activité commerciale d’un magasin conventionnel.

La technologie du robot est un travail rigoureux. Celle-ci doit être surveillée de près, un petit bug dans sa programmation peut convertir ces dispositifs humanoïdes en objets dangereux. Aujourd’hui, grâce à l’amélioration de la technologie des senseurs et de la vision par ordinateur, les robots sont suffisamment intelligents pour compléter la plupart des tâches qui étaient auparavant limités par les humains.

Le retail est un des premiers secteurs où les robots commencent à se voir régulièrement. À long terme, il est très probable que ces robots changent nos façons de vivre, penser, travailler mais aussi acheter. Rappelez-vous des premiers téléphones mobiles et en quoi ils sont devenus de nos jours.

Dans un premier temps, les robots sont apparus pour habiller les enseignes de valeurs indispensables comme ceux de l’innovation, la technologie et la personnalisation et à ce jour les robots font déjà partie des stratégies retail cherchant l’amélioration dans l’optimisation de la gestion dans le point de vente. Les robots sont capables d’interagir avec les consommateurs, guider les clients vers les produits qu’ils recherchent, surveiller les linéaires des magasins, etc. Mais aussi, et surtout, surveiller et améliorer les expériences de shopping avec les consommateurs.

À ce jour il est possible de croiser le robot NAO et le robot Pepper mais aussi quelque chose de plus inouïe caractérisée par une forme et un nom de femme, il s’agit du robot Aiko Chihira.

En 2006, né NAO, un robot qui mesure 58 cm de haut et qui est conçu pour devenir un compagnon sympathique et aimable. NAO peut bouger, parler et écouter. À ce jour, NAO a déjà visité quelques magasins des enseignes Carrefour et Darty en Espagne et en France. Chez Carrefour, le rôle de NAO adopte un rôle éducatif pour les enfants tout en les encourageant à considérer les bases nutritionnelles et les secrets pour une vie saine. Réactif et émotionnel, NAO séduit avec succès son public. La stratégie de Carrefour est basée sur l’usage d’un robot afin de montrer les compétences de l’enseigne en matière d’innovation technologique. D’autre part, Darty a également mis en place un effectif de 5 robots NAO qui servent de points d’information complémentaire dans les magasins.

L’entreprise Cylande, éditricer de solutions technologiques pour le retail, a présenté dans la dernière et première édition de la Paris Retail Week la transformation qui lui a donné au dispositif : NAO InStore. Un robot NAO qui en plus de fournir de l’information au consommateur, il est aussi capable de participer dans l’acte de vente. Le robot est fourni d’un scanner à travers lequel il peut : identifier le consommateur avec une carte de fidélité, informer le consommateur sur les promotions, donner de l’information complémentaire sur les produits que le consommateur scanne, etc. Il ne s’agit pas de remplacer le vendeur mais d’intégrer un nouvel élément dans le magasin : un assistant.

Ensuite né Pepper qui est une version évolué de NAO. Pepper a été créé par Alderaban Robotics qui avec le temps s’est convertit en une entreprise de référence dans le domaine de la robotique. Contrairement à son prédécesseur, Pepper n’a pas de jambes, il bouge grâce à un système de trois roues omnidirectionnelles, pèse 28 kilos et mesure 1,2 mètres. Principalement, Pepper se différencie pour son moteur émotionnel qui permet que le robot puisse capter les gestes et le visage de la personne avec qui il a une conversation.

En France, Carrefour est pionnier dans l’introduction de la robotique dans le retail. L’enseigne a introduit Pepper dans ses points de vente. Dans ce cas, Pepper se promène de façon autonome entre les couloirs du magasin en interviewant les consommateurs sur leurs avis sur l’expérience dans le magasin (taux de satisfaction). En plus, ces robots portent des jeux programmés pour divertir le public plus jeune ou donner de l’information complémentaire au public adulte.

Le troisième exemple de robot a une caractéristique fondamentale qui le différencie entre les autres : sa ressemblance avec les humains. Il s’agit d’Aiko Chihira et il s’est seulement laissé voir au Japon (son pays d’origine). Le créateur de cet engin est Toshiba et est capable d’interagir, clignoter, remuer les lèvres et même souffler. Le robot habillé de femme s’est déjà laissé voir dans quelques établissements commerciaux, il se situe à l’entrée des magasins et sert à guider les consommateurs vers les départements du magasin qu’ils cherchent.

Seront-ils, les robots, en mesure de remplacer les vendeurs des magasins ? Seront-ils, les robots, un élément indispensable pour l’activité du retail ? Seront-ils, les robots, une source de bénéfices pour les retailers et leurs entreprises ? Voici différentes questions que les acteurs du retail se posent régulièrement dans un entourage de plus en plus technologique et changeant, il est difficile de prévoir l’avenir du retail. Ce qui est certain est que aujourd’hui un robot dans un magasin génère du trafic en magasin, les gens sont curieux de connaître ces bonhommes et de se prendre en photo avec eux. Sûrement plus d’une de ces personnes finit par devenir un consommateur réel du magasin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.