Actu Retail

L’évolution du m-commerce

m-commerce-retail-intelligence

Le m-commerce a augmenté de 60% en Europe au premier semestre de 2015. Cette donnée est issue d’une nouvelle étude « Zanox Mobile Performance Barometer 2015 » qui mesure les variations dans le m-commerce basées sur l’analyse de plus de 3 600 programmes d’annonceurs Zanox des secteurs retail, voyage et finances dans les différents marché européens (Allemagne, Suisse, Italie, France, Royaume-Uni, Espagne, Benelux, Scandinavie et Europe de l’Est).

En outre, il y a eu plus de 1,5 millions de transactions mobile dans la première moitié de 2015, soit une augmentation de 54% par rapport à la même période de l’année dernière et 179% par rapport à 2013. Le mois au cours duquel il y a avait un plus grand nombre de transactions était Juillet, avec 1,77 millions.

Les revenus provenant des transactions mobiles ont augmenté un 60%, ce qui signifie des ventes trois fois plus élevé qu’en 2013. La valeur moyenne du panier a atteint des niveaux records. Avec une moyenne de 95 euros par panier, les tablettes sont les dispositifs avec le taux de transformation plus élevé et la Suisse le pays avec la valeur moyenne du panier la plus élevé, 140 euros.

L’étude constate que le m-commerce prend un poids croissant dans les chiffres globaux du commerce online avec 25% des transactions effectuées depuis des mobiles (15% depuis des tablettes et 13% des smartphones) en restant le desktop le plus utilisé (72%).

Surtout, les smartphones sont de plus en plus utilisés dans les transactions et ont presque atteint les tablettes (seulement une différence de 2%). Alors que durant la première moitié de l’année 2014, les mobiles représentaient seulement 6% des transactions, cette année cette valeur atteint de 13%, ce qui signifie que plus de deux fois plus de commandes ont été passées sur des smartphones.

Dans la première moitié de 2015, l’iPad a était le dispositif qui a généré plus de revenus avec 50% des ventes effectuées depuis des terminaux mobiles en Europe. Cependant, leur influence sur la facturation mobile a diminué considérablement (-15%). Une grande partie de cette baisse a été ramassé par l’iPhone, qui a augmenté de 8% pour se situer avec une part de marché du 26%. Les appareils Android, bien que de plus en plus, sont ci-dessous avec des parts respectives de 10% pour les smartphones et 14% pour les tablettes.

Dans une comparaison des marchés européens de Zanox, l’Espagne a connu une croissance significative des ventes générées depuis des dispositifs mobiles avec une augmentation de 49% par rapport à des régions comme la Scandinavie (33,4%), le Benelux (19,7%) et la France (18,8%). Allemagne est à la tête du classement (64%).

« L’évolution vu ces dernières années nous amène à prédire que 2016 restera une année couronné de succès pour le « m-commerce » et l’industrie du retail verra augmenté le volume de l’activité mobile dans tous les marchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.