Actu Retail

Les jeunes présagent des changements dans les codes du retail

consommation-retail-retail-intelligence

Paris est une capitale de la mode reconnue à niveau international mais la plupart des tendances arrivent aussi d’outremer. Nous sommes chanceux de connaître les résultats d’une dernière enquête biannuelle menée par Piper Jaffray sur la consommation des teenagers actuels. Le résultat le plus impactant et général est à faveur de la consommation alternative : le fast fashion perd popularité et les marques denim sont sur leur apogée. Et Nike est la marque leader dans le classement des marques les plus populaires, à la fois dans le secteur du prêt-à-porter comme des chaussures.

Le Fast Fashion est crédité avec le format retail de grande surface et par conséquent les résultats de l’étude révèlent également que les endroits préférés pour le shopping indiquent un début de changement dans les habitudes de consommation. Aujourd’hui les jeunes consommateurs préfèrent aller dans des magasins spécialisés que dans des grandes surfaces de shopping. Ce même phénomène se produit aussi dans le secteur de la cosmétique, les consommateurs commencent à opter vers des nouvelles et petites entreprises en laissant de parier sur les grandes entreprises multinationales du maquillage et soin du visage.

À la suite de Nike, et dans le secteur du prêt-à-porter, les marques à la tête du classement sont Forever 21, American Eagle, Ralph Lauren et Urban Outfitters. Dans le secteur de la chaussure, suivent Vans, Converse, Sperry Top-Sider et Steven Madden.

Dans d’autres occasions, nous avons déjà argumenté que ce segment de consommateurs est issu de la génération des natifs digitaux d’où la pertinence de voir quelles sont les pages web où les jeunes teenagers font leur shopping. En tête, personne ne peut vaincre le géant de l’e-commerce Amazon. Ensuite, Nike avec sa plateforme e-commerce autant performante que sa plateforme retail, et Ebay, Forever 21 et Urban Outfitters.

Et qu’en est-il des accessoires de modes et des sacs ? La consommation de ce type de produits va vers l’arrière, les deux catégories ont diminué d’environ 4%.

Est-ce que les codes de consommation sont en train de changer ? Comment évolue la dernière génération de consommateurs qui ont déjà un pouvoir d’achat important ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.