Témoignages d'experts

Découvrez de la main de leurs créateurs les enseignes nouveaux concepts du SIEC

Lauréats des prix des jeunes créateurs, les suivantes enseignes étaient présentes pour leur première fois au salon du SIEC. Des concepts innovants qui se lance dans les défits du commerce contemporain, qui ambitionne d’ouvrir des points de vente attractifs et de se positionner au coeur de leur secteur d’activité. Voici quatres des 10 enseignes sélectionnées avec qui nous avons eu le plaisir de partager un moment ensemble au SIEC.

Nous avons interviewé Justine Prune Laporte, directrice générale de l’Aurore Paris.

L’Aurore Paris est une marque de création de parfum de bougie sur mesure. À travers des matières premières et d’experts parfumeur provenant de Grasse, capitale mondiale des parfums, L’Aurore propose un service exclusif de personnalisations. Les consommateurs choisissent entre un et quatre parfums, ensuite nos parfumeurs élaborent le parfum final conçu exclusivement pour eux et qui maintiendra cette exclusivité.

Nous avons ouvert un premier point de vente dans le quartier de Montergueil en novembre 2014. C’est pendant le SIEC et grâce à cette opportunité qui nous a été donnée avec le lauréat de jeunes créateurs que nous voulons rencontrer les acteurs de l’immobilier et commencer à étudier notre futur développement. Nous sommes aujourd’hui intéressés pour les concepts de pop-up store, magasins éphémères, etc. Le SIEC nous permet aussi de gagner visibilité dans notre secteur professionnel et aspirer à de nouveaux emplacements.

Le comptage piéton est important pour les points de vente et pour autres espaces commerciaux tels que les centres commerciaux ou même les salons comme le SIEC afin de retranscrire la réalité. Dans le cas des magasins, détecter les zones chaudes et les zones froides pour savoir les zones qui ont besoin de nouvelles stratégies pour les mettre en valeur, connaître les produits qui ont plus de succès entre nos consommateurs, etc.

Nous avons interviewé Linda Bouaiche, créatrice et présidente de Make Up Me à Paris.

Il s’agit du premier bar à maquillage : en 10 minutes les femmes sont maquillées, pomponnées, etc. Nous sommes situées dans le Marais, derrière la place des Vosges dans une boutique de 50 mètres carrés. Il s’agit de notre deuxième boutique, la première qu’on a du fermé était située dans une zone de très grande affluence et avait un espace trop réduit, cette différence nous a obligé à fermer et à chercher un nouvel endroit plus grand. Sur ce nous avons choisi le Marais pour être un endroit dont ses valeurs étaient partagées aussi par ceux qui conforment notre enseigne. Le Marais c’est chic, on peu flâner, passer des après-midi avec ses amies et faire du shopping, etc. L’emplacement de notre boutique est ainsi un endroit plus prestigieux et l’espace est plus grand.

Notre participation au SIEC est une grande opportunité pour la rencontre que l’on fait de promoteurs, de nouveaux espaces commerciaux tels que des centres commerciaux, des gares, etc.

Le comptage piéton je ne connais pas encore, notre concept de boutique est trop jeune peut être.

Nous avons interviewé le responsable de l’enseigne de gourmandises Le Petit Duc.

Le Petit Duc est un fabricant de douceur et découvreur de trésors, fondé à Saint Rémy de Provence il y a 30 ans, il s’agit de la fabrication de gourmandises, biscuits, confiseries, tout très qualitatif et qui sort de l’ordinaire. La production se fait sur place entre Saint Rémy et Avignon et les produits sont distribués en B2B dans des boutiques gourmets et à la fois dans nos boutiques en propres. Hors la boutique historique nous avons à Saint Rémy, nous avons aussi une boutique à Paris près de la Tour Eiffel et nous allons bientôt ouvrir dans un centre commercial d’Unibail.

Grâce au lauréat du prix des jeunes créateurs, nous avons eu l’opportunité de venir au SIEC et communiquer sur notre concept et rencontrer les acteurs de l’immobilier commercial et trouver de nouvelles sources de croissance future.

Nous sommes encore trop petits pour faire un comptage dans nos magasins mais je trouve ces outils intéressants pour mesure l’efficacité et la transformation des visites. À long terme, il est vrai que cet outil devient indispensable pour la bonne gestion d’un point de vente.

Nous avons interviewé le directeur de magasins Fun So inspiré dans les magasins 100 yen japonais.

Inspiré du concept japonais du 100 Yen Shop, un magasin très populaire à des prix très modeste hors taxes d’articles du quotidien. Dans notre concept en France nous avons abandonné le concept de prix unique qui ne fonctionne pas si bien entre les consommateurs français mais nous avons gardé la même philosophie: nous avons un large catalogue de produits d’usage quotidien de beaucoup d’univers tels que la maison, la cuisine, l’alimentation, l’entretien, l’hygiène, le voyage, etc. et tout axé sur la culture japonaise.

Nous avons une boutique à Paris dans le centre commercial de Paris Nord près d’Aulnais-sous-bois. Personnellement, je crois que le centre commercial n’est pas le meilleur emplacement pour une première boutique, l’adaptation sur telle structure commercial plus complexe est plus longue et compliqué. En contrepartie, notre enseigne ayant un large catalogue de produits peut s’adapter plus vite.

Le SIEC est une occasion pour se faire connaître, pour créer un carnet d’adresses et d’envisager de nouvelles opportunités pour ouvrir ailleurs.

Nous avons déjà une technologie de comptage de piéton qui nous sert pour savoir le taux de transformation, les évolutions de nos stratégies, etc.

Découvrez les autres enseignes présentes au Village des Nouveaux Concepts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.