Actu Retail

L’évolution du consommateur retail

Le consommateur a changé, évolué, muté. Il s’agit d’une évolution naturelle, le consommateur d’aujourd’hui n’a rien en commun avec le consommateur d’hier et il ne ressemblera pas au consommateur du futur.

Dans ce changement, la technologie et la récession économique ont joué un rôle important.

Dans ce contexte, apparaît aussi une nouvelle typologie de consommateur, les natifs digitaux sont la nouvelle génération ayant un pouvoir d’achat. Il s’agit de la génération qu’englobe la tranche d’âges 18-24 ans, des jeunes qui sont nés dans l’ère digitale et ont grandi avec Internet. Ils savent comment interagir avec les marques et ont des expectatives d’expérience d’achat originales voir ambitieuses pour les enseignes elles-mêmes.

Dans le cadre de ces nouveaux changements shopping, le consommateur a acquis plus de contrôle dans son processus d’achat. Aujourd’hui, celui-ci est devenu exigeant avec son expérience shopping et se déplace avec facilité entre les différentes plateformes possibles (online, point de vente, réseau sociaux, etc.).

Sur ce, il faut différencier deux typologies d’établissements commercial : le point de vente physique et le canal online. Le point de vente physique, le canal le plus traditionnel, reste le canal de vente préféré par les consommateurs et celui où s’effectue le plus grand volume de vente de la marque. Cependant la dernière étude menée par PwC montre que le point de vente ne peut plus être le seul point de vente d’une enseigne, 68% des interviewés prétendent avoir été dans un magasin physique pour voir les produits et les tester, pour après acheter en ligne.

Cela indique que le magasin physique devra faire un pas en avant pour aller un peu plus loin, changer son modèle où l’expérience shopping soit plus attirante et le plus personnalisé et sophistiqué.

Pour ce qui est de ces nouveaux consommateurs à tenir en compte, ils demandent des améliorations des points de vente, exigeant une meilleure expérience shopping où la technologie joue un rôle essentiel. Le 31% des natifs digitaux pensent que le wi-fi dans un magasin est une bonne valeur ajoutée pour l’enseigne.

La même chose arrive dans la plateforme online, l’expérience d’achat à travers le web doit s’améliorer considérablement tout en proposant une plus grande confiance dans tout le processus shopping et surtout au moment du paiement en ligne. 66% des interviewés pensent que leur carte bancaire peut être piraté.

Selon l’étude annoncée au début de l’article, les smartphone et les tablettes sont des éléments clés dans tout le processus shopping surtout au moment de la recherche d’un produit. 49% des interviewés utilisent leurs mobiles pour faire une recherche de produits et pour comparer les prix. Les mobiles servent aussi pour la géolocalisation des magasins, pour l’usage de couponing, etc.

Suite au mobile et tablettes, s’ajoute les réseaux sociaux au circuit shopping. Ces canaux sociaux servent à créer des liens entre le consommateur et la marque, pour que la marque puissent bien connaître ses consommateurs, etc. 62% des interviewés affirment avoir communiqué avec une marque à travers les réseaux sociaux, de ce fait ils se sont vous poussés à acheter.

Qu’est ce que le Retail Intelligence® ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.