Actu Retail

Le succès d’un concept retail

Soyons clairs. Le succès d’un concept retail se mesure au-delà de son originalité et de sa créativité. Cet article détaille certains facteurs, ou étapes, qu’un magasin doit suivre pour arriver à atteindre le sommet ou se trouve le laurier.

La phase préliminaire est basée sur de nombreux documents d’analyse et de planification.

Si vous venez d’avoir une grande idée, maintenant il suffit de se questionner si cette bonne idée est bien résolue pour cela la meilleure technique est de se poser des questions à soi-même, de les répondre tout en réfléchissant à quelle problématique elles répondent exactement. Si votre idée répond à un besoin concret, vous pouvez être sure que votre idée devient objectivement et peu à peu une véritable bonne idée.

Aller voir des experts dans la matière afin de connaître d’autres points de vus. Souvent, une deuxième personne pense des choses que vous vous n’avez pas pensé, par manque d’expériences ou par l’enthousiasme de votre projet, il y a toujours des variables lesquelles vous n’avez pas pu prévoir.

Parfois, une deuxième personne pense des choses que vous, par manque d’expérience, n’a pas été prévues.

Mais avoir une bonne idée et une stratégie cohérente pour la mise en œuvre de l’idée, n’est pas garanti de rentabilité et durabilité. Il faut du temps pour analyser toutes les variables et les imprévus, les coûts de tous les concepts qui interviennent et l’analyse de différentes scènes de résultats (succès, moyen ou échec). Il faut faire attention à l’analyse et le bon calcul de l’investissement, quand nous avons des grands projets et des grandes envies de le mettre en œuvre, nous oublions nos limites.

Le business plan est un document qui interprètera toutes les phases initiales pour s’assurer que l’on n’oublie rien. Cela va aussi vous aider à construite une histoire séduisante à partager avec le reste de votre équipe.

Après cette phase qui exigeait être intelligent et astucieux, commence une étape plus créative, celle du design. Le design doit tenir en compte les limitations de votre stratégie. Un bon design peut avoir infiniment de possibilités mais doit toujours être en cohérence avec la communication de la stratégie, tout en tenant en compte son avantage compétitif, son positionnement par rapport à son marché, les valeurs de la marque et ceux de son équipe. L’architecture, le branding, le marketing sensoriel, la fonctionnalité, le marketing d’expérience, etc. travaillent en accord pour produire une valeur merveilleuse et propre à la marque.

Ne vous laissez pas traîner par les designs pompeux et qui impressionnent, après il est possible que vous ayez un problème d’image et de communication de votre enseigne.

Que votre marque soit dynamique peut aussi marquer une différence à long terme. Le mouvement est essentiel, n’importe quel concept dynamique peut s’adapter avec les changements qui arrivent avec le temps à niveau socioéconomique.

Après ces phases, vous commencez à être prêt pour sortir à la rue. Vous avez une voiture avec le réservoir plein et les phares allumés. Le relax ne peut pas encore arriver, il va falloir avant tout commencer à rouler pour mesurer afin d’analyser son efficacité tout en cherchant le bon chemin ou continuer à rouler. À la fin nous arriverons au sommet, là où se trouve le laurier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.