Actu Retail

La France attire les marques retail internationales

L’Allemagne est le pays favori dans le développement de marques retail internationales. Selon une étude menée par le cabinet consultant en immobilier commercial CBRE « How active are Retailers Globally », au moins 40% des enseignes prévoient ouvrir un magasin en Allemagne en 2015. Suivant l’Allemagne, il y a l’Angleterre et la France avec 33% et 31%.

Malgré la récession économique par laquelle passe l’Europe, les entreprises priorisent le développement des marques à l’international. 47% des enseignes interrogées dans cette étude, argumentent que leurs soucis principaux est l’incertitude du futur économique européen, la hausse des prix, le croissant poids des loyers commerciaux ainsi que le manque d’offre. Malgré cette ambiance défavorable, les enseignes retail cherchent à s’investir à l’étranger.

Allemagne occupe la première place du classement pour sa possibilité d’offrir aux enseignes un développement parmi 30 grandes villes avec un pouvoir d’achat élevé. De plus, cet intérêt croissant pour l’Allemagne n’a pas provoqué des variations des prix des loyers commerciaux.

Après l’Allemagne, c’est l’Angleterre qui occupe la deuxième place du ranking. Récemment, Google s’est lancé dans le retail en inaugurant son premier Google shop à Londres. Par contre, en Angleterre, la demande a entraîné une hausse considérable des prix des loyers, surtout à Londres.

Enfin, la France trouve sa place dans le podium en troisième position. 31% des interrogés prévoient ouvrir un magasin dans une ville française. Il s’agit d’un marché mature avec de grandes métropoles régionales et beaucoup de centres commerciaux qui depuis le tout début ont donné de bons résultats. Les enseignes retail misent d’abord sur Paris et la région parisienne avant d’aller conquérir le reste des villes de l’hexagone. En outre, très récemment la France remet l’accent sur les réglementations du travail dominical. Aujourd’hui les commerces peuvent ouvrir 12 dimanches par an (avant cette réforme l’ouverture des dimanches était limitée à 5) et de nouvelles zones touristiques se sont délimitées et de nouveaux points de vente peuvent se bénéficier de cette réforme.

Pour le développement de ses marques retail à niveau international, il va falloir mesurer l’affluence du trafic piéton afin de trouver le meilleur emplacement pour chaque concept retail. Être à 10 mètres d’un bon emplacement est être dans un mauvais endroit.

Qu’est ce que le Retail Intelligence® ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.