Actu Retail

Andy Stalman parle aux retailers

Pour ceux qui ne connaissent pas Andy Stalman, il s’agit d’un professionnel du branding et du commerce qui voyage autour du monde afin de devenir une source d’inspiration innovante et motivante pour les retailers de tout le monde.

Andy Stalman est convaincu que la valeur ajoutée de tout retailer ou de toute marque est de bien connaître la différence entre ce que la marque vend et comment elle le vend. Les façons de vendre un produit sont multiples et dépendent toujours du caractère inimitable d’une marque, pour trouver ces tactiques il faut connaître toutes les variables de son activités (produit, target, marché, secteur, etc.). Comment vendre un produit va mettre en jeu les émotions dans l’espace public. Andy Stalman argumente que la valeur ajoutée des marques n’est pas la technologie mais ceux que les marques font avec elle.

Dans un contexte de marchés matures en termes financiers, tels que l’Europe, la technologie pour activer l’expérience du client dans le point de vente est de plus en plus présente. Cependant, le service clientèle s’est abandonné et celà a causé des problèmes. Dans les économies émergentes, telles qu’en Amérique du Sud ou l’Amérique latine il se passe tout le contraire. Les marchés qui trouvent l’équilibre entre la technologie et le facteur humain sont à ce jour les pionniers. L’expérience client n’est pas ce qu’on raconte mais ce que l’on fait.

Le BrandOffOn est un concept utilisé par Stalman pour désigner que les canaux online et offline des enseignes doivent être complémentaires. Dans l’univers d’Internet et du Marketing, l’innovation par excellence est et continue à être Internet. Internet dans le sens d’être une plateforme avec un nombre infini de possibilités que les enseignes peuvent découvrir et mettre en œuvre.

Stalman explique que depuis le début de la récession économique les retailers se sont aggroupés en deux grands groupes. D’un côté, ceux qui misent sur les prix et de l’autre ceux qui choisissent se différencier entre inimitables façon de travailler l’expérience client. Les enseignes qui font partie du premier groupe n’obtiendront jamais un avantage avec le prix du produit, la concurrence peut à tout moment afficher un prix similaire voire le même dans ses produits, par contre une culture propre à l’enseigne ne pourra jamais se produire par une autre marque.

Aujourd’hui nous sommes dans une ère où les outils pour communiquer, fidéliser et vendre sont innombrables. Peu importe si l’entreprise est grande, moyenne, petite voire de statut indépendant ; la motivation et la valeur de marque ne dépend pas de la taille mais de la façon de travailler de l’équipe et de la volonté de communication avec ses consommateurs.

Ce que vous faites ressentir chez les gens est votre marque. Passionner, surprendre et connecter. Voilà le message de ce guru du marketing pour tout retailer ambitieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.