Témoignages d'experts

Entretien avec Daniela Hascoet, Responsable du réseau des boutiques Simone Pérèle

Daniela Hascoet, Responsable du réseau de boutiques Simone Pérèle nous explique comment l’enseigne a vécu la récente campagne de soldes et approfondie sur la gestion des ressources humaines au sein des boutiques où est présente l’enseigne Simone Pérèle. Bonne lecture!

Pouvez-vous présenter Simone Pérèle à nos lecteurs de Retail Intelligence?

En 1948 à Paris, Madame Simone Pérèle crée sa marque de lingerie, qui place depuis toujours les femmes, l’art et la matière au cœur de ses créations. L’idée est alors de conjuguer un bien aller parfait à un style glamour, ce qui est révolutionnaire pour l’époque. Aujourd’hui encore, les modèles sont des créations originales conçues en France avec au centre l’audace créative et la séduction comme inspiration.

Le groupe Pérèle est une entreprise familiale dirigée par les enfants et petits enfants de la créatrice. Elle est présente dans plus de 80 pays et procède de nombreuses filiales à l’étranger.

Jusqu’en 2008, le groupe Pérèle est essentiellement un industriel qui distribue ses produits dans les grands magasins et chez les retailers multi marques en France et dans le monde. Mais en 2008, l’entreprise rentre dans une nouvelle ère et décide de développer son propre réseau de distribution avec le rachat du réseau de boutiques de lingerie multi marques Laure Sokol. Cette première expérience du retail donne lieu à l’ouverture de boutiques Simone Pérèle outlet et de 3 boutiques en propre sous l’enseigne Implicite (marque sexy du groupe)

Les soldes ont fini, pouvez-nous nous raconter quel est votre bilan au sein de Simone Pérèle ? Est-ce que vous pouvez nous raconter vos stratégies les plus efficaces pendant cette période ?

Les soldes de Janvier/février 2015 ont démarré dans un contexte particulier lié aux événements tragiques qui ont frappé notre pays. Les conséquences sur la fréquentation des boutiques a été catastrophique en centre ville et dans les centres commerciaux. L’envie de « faire du shopping » a été au plus bas et la peur de se rendre dans les lieu publiques a été forte. Le résultat est: une première semaine de soldes très décevante. Les grands magasins et les grandes chaînes ont réagis sur 2 plans: 1) avancer la seconde démarque dès le premier week end et / ou activer rapidement des remises supplémentaires et 2) déployer une stratégie de promotions très agressives sur leurs sites internet. Du coup les consommateurs ont soit fait leur soldes sur internet soit ont sentie que le niveau de démarque allait leur être très favorable et ils ont attendu.

Nous avons dû nous même rapidement nous aligner sur nos niveaux de démarques maximum dès les 10 premiers jours ce qui a rendu l’animation des 6 semaines de soldes très compliqué après. Nous avons privilégié des offres VIP pour nos clientes carte fidélité avec des attentions particulière afin de créer de l’animation sur cette période (doubler les points fidélité par exemple)

Quels sont les atouts du staff de Simone Pérèle ? quelles sont les stratégies de vente qu’ils utilisent ?

Nous sommes sur un produit spécifique où le conseil est primordial (80% des femmes ne connaissent pas leur bonne taille de Soutien gorge) nous avons donc des équipes de conseillères professionnelles qui sont là pour accompagner les clientes. Chez nous ce n’est pas la logique du self service, nous sommes dans des boutiques haut de gamme. Faire vivre au client une expérience achat agréable et qui réponde à ses attentes afin de le satisfaire et le fidéliser est un mode de fonctionnement même en période de forte affluence.

Comment vous organiser l’effectif de votre staff ?

Nous analysons les indices de fréquentation de chaque boutique afin d’organiser au mieux les équipes. Certaines connaissent plus de fréquentation le midi, le soir et le week end alors que d’autres, situées dans des quartiers touristiques, connaissent des affluences de fréquentation continue.

Est-ce que des données quantitatives sur l’occupation moyenne de vos magasins vous servirez pour mieux organiser votre staff ? Racontez-moi comment vous procéderiez.

J’avoue que cet indice est une nouvelle donnée de nos analyse puisque nous ne l’avions pas avant d’avoir installé le système T-Cuento. Comme je l’expliquais plus haut, nous sommes dans un domaine où nous devons accompagner les clientes et cela implique donc que les vendeuses doivent passer du temps efficacement avec les clientes. Objectivement en période de soldes une vendeuse peut prendre en charge 2 à 3 clientes maximum en même temps. Ce système nous permet donc de croiser les données afin de savoir si sur certains pics de fréquentation une réorganisation est utile ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.