Actu Retail

Le consommateur en 2015 a évolué, découvrez le!

Les décisions d’achat sont prises maintenant avec plus de cœur que de raison. Le consommateur prend en compte des facteurs tels que l’impact sur l’environnement, l’acte de partager ou la commodité lors de l’achat. La frontière entre le consommateur online et offline se diffuse au point qu’il est nécessaire de réinventer les centres commerciaux, qui sont postulés comme points de rencontre sociale. Voilà, quelques points clés rédigés sur le rapport du Top 10 Global Consumer Trends pour 2015 mené par Euromonitor.

Commodité et simplicité.

Une des grandes tendances qui pointent sur les habitudes de consommation est la commodité et la la simplicité, deux attitudes qui renforcent la stratégie omnicanal, dans lequel les les applications mobiles sont inclus. Un autre aspect essentiel de l’omnicanalité est d’être disponible pour le consommateur 24h/24 et 7j/7.

La consommation comme une voir pour le progrés

L’idée de la consommation comme un moyen de progresser continue. Les consommateurs semblent opter pour des articles et des services qui sont respectueux avec l’environnement. Les marques ont tendance à choisir le croissant intérêt pour une consommation plus solidaire.

Influence des vidéos bloggers

En outre, les consommateurs sont de plus en plus capables d’affirmer leur individualité à travers la consommation et de diffuser leurs opinions et expérience sur Internet. Les vidéos blogueurs sont devenus des prescripteurs dans les décisions d’achat des internautes, plus encore que l’influence accordée à une célébrité.

Consommateur-Prescripteur

Les collaborations avec des célébrités continuent d’augmenter et cherchent de nouvelles formules qui vont au delà du produït. Toutefois, le consommateur tel que prescripteur gagne de l’importante à travers les réseaux sociaux. Facebook, Flick, Instagram, Youtube ou Twitter atteignent le massmarket mais il y a d’autres réseaux tel que Pinterest qui se tournent déjà vers un públic plus restreint et selectif.

Consommation collaborative

Quand on parle de consommation collaborative, on parle aussi du fait de partager. La consommation collaborative représente le confort du consommateur, mais aussi l’innovation, la communauté, les monnaies virtuelles et même des valeurs écologiques.

La technologie facilite le partage, que ce soit des nouvelles, des messages, des marques ou des produits. Après la crise, les consommateurs sont devenus plus prudents dans les dépenses et la recherche de plus d’informations, comparer et poser des questions.

Les centres commerciaux sont des points de rencontre sociale

D’autre part, les achats online ont une incidence sur l’évolution des centres commerciaux, en essayant d’attirer les consommateurs avec des projets plus expérimentaux et visant à devenir des points de rencontre sociaux. Ainsi, ils s’éloignent de l’esthétique de grands magasins commerciaux et essayent de se fusionner avec la ville.

Millenials

Les millenials, ceux qui sont nés entre 1980 et 2000, se sont incorporés dans la société de consommation. L’ensemble de cette population, comprenant environ 2 600 millions de personnes, est indécis et totalement concentré sur leurs smartphones. Ils sont la première génération de natifs digitaux, caractérisée par le questionnement constant du public et du privé, d’avoir un manque de confiance dans l’autorité et des niveaux élevés d’optimisme. Cependant, c’est un groupe de personnes qui se montrent solidaires et collanoratifs et qui pensent que la solution n’est pas acheter plus mais moins.

Privacité avant tout

Une autre clé pour la consommation est de renforcer la vie privée des consommateurs. Compte tenu de l’anxiété qui peut conduire à de nombreuses personnes ayant de fournir des données personnelles à des marques, les marques essaient de rétablir la confiance tout en améliorant la sécurité dans la confidentialité des données personnelles.

Consommateur global et omnicanal

Les plateformes d’achats online sont plus interactives et attirantes visuellement, elles cherchent à être divertissante et à communiquer de la confiance et sécurité. En plus, de pouvoir réaliser un achat à l’étranger et à travers des plateformes qui vendent les articles moins chères. Le monde se rapproche, à travers le canal online ou par le phénomène du tourisme de shopping, les personnes qui voyagent vont à la recherche des meilleures villes où faire du shopping.

La stratégie omnicanal est renforcée afin d’améliorer l’expérience shopping pour les consommateurs. Cette convergence est aussi un impact sur le mode de vie des consommateurs. La flexibilité offerte par omnicanalité permet acheter sur Internet un produit qui n’est plus disponible en magasin, par exemple. En outre, les dévots de l’omnicanal sont les acheteurs les plus fréquentes et ceux qui dépensent des plus grandes sommes d’argent.

Santé et bien-être

Enfin, l’Internet a également pénétré dans le domaine de la santé et du bien-être. L’étude révèle également qu’il y a de plus en plus d’utilisateurs de plates-formes en ligne spécialisées dans le suivi des consommateurs au sujet de leur santé, mode de vie ou la pratique sportive.

Qu’est ce que le Retail Intelligence® ?