Actu Retail

Le retail pour les touristes

Pour le bon développement du shopping et de l’industrie du retail, le tourisme est un ingrédient essentiel. En France, Paris occupe avec Londres les premières places dans le classement des villes les plus attractives pour le tourisme de shopping. Cette donnée est fournie par The Global Shopper City.

Paris a été pendant des siècles la ville de grands boulevards et cafés élégants, de la culture et de la mode. Sur ce classement, Paris est la ville avec un plus grand nombre de boutiques, ainsi que des centres commerciaux et des magasins. Les Galeries Lafayette sont reconnues à niveau international, de même que le célèbre marché parisien Les Puces. Cette offre shopping attire beaucoup de touristes qui se rendent à Paris à n’importe quel moment de l’année. Cependant, les prix trop élevés pour les repas et les logements sont un défi pour la ville de Paris.

Pour définir ce classement, The Global Shopper City prend en compte la variété et le nombre des magasins ainsi que les mêmes indicateurs pour les enseignes. D’autres variables qui interviennent sont le nombre de centres commerciaux, d’enseignes locales et internationales, les périodes de soldes et la durée de celles-ci et l’authenticité de l’offre.

L’objectif des villes et de Paris est de rentabiliser cette typologie de tourisme, le tourisme du shopping. Cependant il y a des questions qui manquent à répondre telles que : est-ce que cette typologie de tourisme est positive pour la ville ? Est-il positif que les visiteurs voient les mêmes marques partout où ils vont ? Est-ce que chaque ville devrait trouver une offre unique pour marquer la différence ?

Si l’offre est la même partout, quelle est la différence entre aller passer un weekend à Paris ou à Londres ? L’offre est-ce qui va guider le touriste à décider sa destination de vacances. La solution est peut-être l’équilibre entre une offre locale et une offre international.

Par ailleurs, les touristes qui se déplacent en recherche de shopping souhaite la libéralisation des horaires commerciaux.

Et qu’est-ce qu’il se passe alors avec le commerce de proximité, citadin fidèle à son entourage urbain qui va avoir du mal à ouvrir un dimanche au contraire de Zara ou H&M entre autres.

Le tourisme de shopping bénéficie quelques-uns mais pas tous, comment trouver un équilibre ? Est-ce qu’il va falloir établir des zones touristiques différentes prédeterminées ?

Beaucoup de questions qui nous éloignent de plus en plus de la réponse. Tout d’abord, actuellement, il va déjà falloir régler les horaires d’ouverture des commerces.

Qu’est ce que le Retail Intelligence® ?