Actu Retail

Le retail du XXIème siècle.

Le commerce connecté est la tendance dans le retail. Il s’agit de plusieurs dispositifs connectés qui se trouvent dans un point de vente et facilitent l’augmentation de la satisfaction de l’expérience du consommateur avec le magasin et l’enseigne. C’est à travers la digitalisation du point de vente et de la marque dans leur entourage virtuel que le commerce offline et le commerce online éliminent tout type de frontières pour converger ensemble et travailler sur la satisfaction et la fidélisation des clients potentiels. Ainsi les enseignes s’adaptent aux stratégies omnicanales propre au retail du XXIème siècle.

Des études montrent que consommateurs veulent de plus en plus avoir accès à des bornes digitales dans les magasins, pour s’entretenir, faire des recherches sur les produits, etc. 74% des consommateurs français pensent que les vendeurs en magasin seraient plus efficaces s’ils étaient équipés de tablettes fournissant des informations sur les produits.

Aujourd’hui les retailers ont preçu des opportunités et des avantages du fait que les clients potentiels sont munis de leur mobile avec une connexion internet dans le magasin. Si le showrooming est devenu une vraie menace pour le commerce physique, aujourd’hui les retailers tirent profit de ce nouveau phénomène qui marque une évolution dans le comportement des consommateurs. En accord avec la tendance ROPO, Research Online, Purchase Offline, ils mettent au service du consommateur des stratégies variées et originales ayant pour objectif: de générer du trafic en magasin, d’avoir la possibilité de de réserver ou de commander des produits à travers le web pour faire le retrait en magasin, d’utiliser les moyens de géolocalisation, de rendre l’information complète d’un produit et de l’enseigne à tout moment et depuis n’importe quel dispositif, etc. En 2014, 92% des consommateurs français affirment se renseigner sur Internet avant d’acheter en magasin (contre 90% en 2013).

En outre, les réseaux sociaux sont des plateformes onlines qui doivent s’intégrer dans les stratégies omnicanales des enseignes. Les consommateurs priorisent de plus en plus les plateformes où ils peuvent partager leur avis avec d’autres consommateurs. Le bouche à oreille entre consommateurs, amis, collègues est un des facteurs qui génère le plus de crédibilité sur un produit. Les enseignes trouvent aussi leurs places sur des plateformes telles que Facebook où elles peuvent sympathiser avec leurs consommateurs en leur proposant du brand content: du contenu de qualité sur les sujets qui intéressent la marque et les consommateurs. L’influence des réseaux sociaux varie beaucoup selon les pays. En France, un peu moins de la moitié des internautes admet être influencé par ces derniers dans leur comportement d’acheteur. Par ailleurs, cette donnée est de 82% en Chine et de 55% en Espagne, en Italie et aux États-Unis. Pour les français, c’est Facebook qui a le plus d’influence, suivi de Twitter et enfin Pinterest. 29% des internautes français déclarent acheter plus de produits de marques suivies sur les médias sociaux.

Pour revenir au sujet du magasin connecté, voici une liste de produits de plus en plus utilisés dans les magasins afin de tirer profit et faire évoluer la tendance de connectivité dans le point de vente au service des consommateurs mais aussi des retailers.

Les outils d’ iBeacon sont utilisés tels des témoins silencieux qui enregistrent et observent le parcours des consommateurs dans des environnements commerciaux (magasin, centre commercial, etc.). Quand les iBeacon détectent les clients potentiels, ils déclenchent des messages promotionnels ou des jeux, etc. de la part des enseignes pour lesquelles ils sont les mystery-shoppers. Les offres et les messages qu’ils envoient sont en relation avec le point de vente et ont pour objectif de stimuler une offre au même moment.

Les étiquettes RFID sont des dispositifs connectés qui permettent, à travers d’antennes, de capter des messages par radiofréquence depuis un autre dispositif RFID. À travers ce dispositif, le retailer peut optimiser ses ressources humaines, son stock, identifier les produits qui ont été volés ou perdus, afin de gagner du temps et augmenter ses ventes et ses marges.

Le digital signage est l’évolution des graphiques disposés dans le magasin et ayant un contenu de persuasion pour le consommateur. Grâce au digital signage, le retailer peut optimiser ses messages et les rendre plus attractifs à travers des écrans numériques qui permettent de diffuser plusieurs messages ou d’interagir avec les consommateurs.

Enfin, et de manière croissante, les magasins se fournissent de cabines d’essayage virtuelles qui permettent au consommateur d’aller plus vite ainsi que de vivre une expérience retail unique et originale et qui a pour effet d’augmenter le taux d’attractivité du magasin.

Les compteurs intelligents de personnes permettent d’offrir au retailer des données quantitatives sur le trafic piéton et sur le comportement de ses consommateurs dans le magasin. Ainsi le taux de transformation, le taux d’attractivité, le taux de fidélité, les prévisions de visites, le temps moyen de séjour ou encore l’occupation moyenne du magasin sont des données qui sont fournies à travers un programme de gestion intégrale au retailer tous les jours de la semaine, les 24h/24 et par tranches horaires.

Le magasin 720 e-lab réunit tous ces dispositifs afin que le consommateur et le retailer puissent découvrir leur intérêt à travers l’expérience avec chacun des outils technologiques expliqués au long de cet article. Plusieurs entreprises ont participé dans ce projet tel que T-Cuento, Avery Dennison, Keonn, Ogilvy, entre autres. Le magasin 720 e-lab peut se visiter, n’hésitez pas à nous contacter (info@t-cuento.com).

Qu’est ce que le Retail Intelligence® ?