Actu Retail

Des techniques pour améliorer le taux d’attractivité

Le taux d’attractivité est la capacité du magasin à attirer les piétons qui passent devant le point de vente vers l’intérieur du magasin.

Un bref instant devant une personne est suffisant pour se former une première idée de cette personne. Cette image, malgré elle ne soit pas exacte, tend à rester dans notre mémoire pendant un certain temps et va influencer nos recherches postérieures.

Ce même mécanisme est celui que notre cerveau utilise pour décider si un magasin nous plaît ou pas. Sans savoir le temps de séjour, de façon instantanée la plupart des visiteurs de nos magasins savent si ils achèteront ou pas. Si parmi ceux qui sont sures qu’ils n’achèteront pas, un d’entre eux finit par acheter, ce fait n’est même pas important. Ce qui compte est l’impression initiale.

Les retailers ont à leur disposition des techniques qui exercent une influence automatique et subtile en activant les comportements des clients potentiels. Par ailleurs, les consommateurs nous ne pourrons pas contrôler le taux d’influence de ces techniques.

Voilà deux techniques utilisées pour attirer les consommateurs et connaître leurs impressions :

D’une part les portes ouvertes multiplient la probabilité des entrées dans un commerce et cette augmentation du trafic génère 35% plus d’achats que si les portes du magasin restaient fermées.

Si notre objectif est de faciliter que le consommateur puissent traverser l’entrée de notre magasin, nous devrons concentrer nos efforts en éliminant tous les obstacles que peuvent empêcher l’entrée au magasin.

D’autre part, l’effet stimulant dont son contact avec le client influence le comportement de ce dernier sans que celui-ci puisse se rendre compte.

Par exemple, un individu qui voit le mot « rouge » sera plus rapide à reconnaître après le mot « feu ». Cela est possible parce que les mots « rouge » et « feu » sont en relation dans notre mémoire.

Quelle est la relation de cela avec un magasin? Depuis longtemps nous savons qu’une musique détermine le type de produit qu’on achète et il y a des études concrètes qui montrent cette relation de cause-effet.

Cet effet stimulant, qui porte le nom de Priming, et qui fait partie de la stratégie d’entrée dans un magasin marque la première impression que va avoir le consommateur du magasin en question et détermine le comportement que celui-ci va adopter pendant sa visite au magasin.

Ce n’est pas une coïncidence que les supermarchés les plus sophistiqués présentent leurs produits frais à l’entrée du magasin. De cette façon, ils évoquent les pensées et les associations de fraîcheur et nous injectent un message dans notre cerveau sur ce que nous pouvons nous attendre en entrant dans ce point de vente.

Mettre en évidence la transparence des prix renforce et génère de la confiance et invite le consommateur à continuer à explorer entre les linéaires.

Dans tous les cas, la stratégie mise en place pour attirer les gens à entrer dans notre magasin doit être bien mise en œuvre puisqu’elle doit à la fois diriger la tonalité avec laquelle le magasin va se communiquer avec le client potentiel et communiquer le message que le retailer veut transmettre.

Cet impact peut se mesurer avec les outils de Retail Intelligence®. TC-Store est capable de mesurer en temps réel les gens qui entrent dans le magasin selon leur impression initiale.

Quelle est la première impression que le consommateur a quand il nous visite ? Est-il facile d’entrer dans notre magasin ? Cette impression est en accord avec mon stratégie ? L’entrée du magasin communique la globalité de l’offre qui se trouve à l’intérieur du magasin ?

Qu’est-ce que le Retail Intelligence® ?