Actu Retail

Twitter favorise la vente impulsive

Amazon et Twitter ont créé un partenariat afin que les utilisateurs de Twitter puissent ajouter dans leur panier tous les produits qui leur plaisent. Seulement à travers un tweet, il est possible de remplir un panier de chez Amazon.

Cette initiative a la volonté de créer des synergies entre les réseaux sociaux et le e-commerce, aujourd’hui les deux acteurs majeurs du monde virtuel.

C’est la première fois qu’Amazon ouvre son âme à un réseau social. Depuis toujours, Jeff Bezos, fondateur et DG d’Amazon avait été réticent à s’exposer sur les réseaux sociaux afin de ne pas révéler les données de ses consommateurs. Apparemment, dans un monde où cacher des informations devient utopique, Jeff Bezos se lance dans la plus grande plateforme d’échanges identitaires.

À travers ce partenariat, les utilisateurs de Twitter qui voient un tweet avec un lien à un produit d’Amazon, vont pouvoir l’ajouter à leur panier d’achat tout en répondant avec le hashtag #amazoncart pour les États-Unis et #amazonbasket pour le Royaume-Uni.

Nombreuses sont les fois que des marques se sont associées à des réseaux sociaux, tels que Facebook et Pinterest, afin d’activer ces canaux comme des voies commerciales. Il n’y a pas encore d’étude qui justifie le succès de telle collaboration entre un réseau social et une boutique online. Cependant, le potentiel de viralité des réseaux sociaux attire de plus en plus les retailers.

D’autre part, à travers ce nouveau mode d’achat, la vente devient de plus en plus facile voire impulsive.

Depuis le cabinet d’étude et conseil Forrester Research, Sucharita Mulpuru argumente que l’objectif des marques dans les réseaux sociaux est d’améliorer la notoriété des enseignes, une intention qui est loin de la vente. Twitter est une source d’information et pas une plateforme commerciale.

Cette alliance entre Twitter et Amazon peut aussi altérer la sensibilité des consommateurs quand à révéler leurs identité, leur goût, leur activité, etc.

Si ce partenariat ne reçoit pas de succès, Twitter peut quand même devenir une possible plateforme commerciale pour des produits d’achat impulsifs. De la même façon, que ceux-là se situent à côtés des caisses dans un supermarché et que la décision se prend par moyen d’un geste inconsciemment effréné, ce même mouvement peut bien se convertir en un espace de 140 caractères accompagné d’un hashtag et d’un lien vers Amazon.

Qu’est ce que le Retail Intelligence® ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.