Témoignages d'experts

Comment calculer le succès de la campagne Unexpected Shopping?

Nous avons été jusqu’aux centres commerciaux pour comprendre les insights des retailers qui sont exposés à la campagne Unexpected Shopping. Voilà quelques avis venus de centres commerciaux français et espagnols.

C’est à travers le passage piéton que nous pourrons savoir si la campagne Unexpected Shopping a eu du succès ou pas. Par passage, je veux dire le nombre de clients qui entrent et parmi eux combien ils achètent, l’indicateur du taux de transformation va être clé et décisif. Pour G-Star à Carré Sénart, la campagne est intéressante si elle réussit à nous emmener un public plus large, une autre clientèle, une nouvelle et que l’on puisse la fidéliser. En attendant bien sûr que cette clientèle soit de haute gamme, si la campagne nous ramène autre public que celui d’haute gamme, je ne pense pas que de notre côté, la campagne va avoir du succès.


En termes de communication la campagne me paraît correcte, mais pour ce qui est le retour client elle est nulle, j’ai presque un retour proche à zéro. Les flux dans le centre commercial augmentent mais pas dans mon magasin. De plus, devant mon point de vente il y a un atelier « afterwork » qui se déroule dans le cadre de la campagne Unexpected Shopping, l’atelier a lieu tous les jours de 18h à 20h tandis que mon flux piétons n’augmente pas pendant ce créneau horaire.


C’est une campagne très effective pour les points de vente qui ont des consommateurs sensibles aux prix. Cette campagne fonctionne mieux pendant les weekends, c’est à ce moment où l’on voit le trafic piéton augmenter considérablement. À travers l’augmentation des visiteurs dans notre magasin et des ventes nous pouvons savoir la performance de la campagne.

Unexpected Shopping est une très bonne idée surtout si après on analyse les résultats de façon objective, par exemple par des chiffres quantitatifs tels que le nombre d’entrées des clients dans le centre commercial et dans le magasin. Personnellement, depuis que la campagne a commencé, Maisons du Monde a connu une régression du nombre d’entrées tandis que le centre commercial a surement augmenté en nombre de visiteurs.

Je ne trouve pas la campagne extraordinaire puisqu’il n’y a pas eu assez de communication autour et l’affluence n’a pas changé. La campagne est accompagnée de plusieurs activités qui se déroule dans la partie du centre commercial où il y a plus de loisirs (bars, restaurants, etc.) mais pas de magasins. Le succès de la campagne va pouvoir se mesurer par l’augmentation ou diminution du trafic piéton dans ma boutique.

Qu’est ce que le Retail Intelligence® ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.