Actu Retail

Les commerces indépendants qui réussissent

Il existe plusieurs manières d’organiser l’activité commerciale et les réseaux de points de vente. On distingue 3 formes principales de commerce dont 2 formes de commerce indépendant : le commerce indépendant « isolé » et le commerce indépendant organisé.

Le commerce indépendant isolé est constitué de petits commerçants qui gèrent de façon autonome et isolée un point de vente. Les commerces de proximité sont l’exemple clair de ce type de commerce indépendant.

D’autre part, le commerce indépendant organisé est composé essentiellement du commerce associé et de la franchise.

Le commerce associé est un réseau organisé et contrôlé par des commerçants indépendants, propriétaires de points de vente, qui se sont associés au sein d’un groupement de commerçants pour mutualiser leurs moyens et développer des politiques communes. La franchise est un réseau organisé par une entreprise reconnue comme « franchiseur » qui concède la globalité de sa marque à d’autres entreprises indépendantes reconnues comme « franchisées ».

En plus, des deux formes antérieures qui sont aussi les plus populaires, il y a d’autres formes d’organisations qui sont en général des variantes du commerce associé et de la franchise.

Suite à l’essor des enseignes qui souhaitent initier leur réseau en tant que franchise, comme une solution moins risquée et plus convenable et à la vue des événements incontournables pour les professionnels et impétrants de la franchise, tels que Franchise Expo Paris, nous allons dédier à ce sujet la suite du reportage.

Apparue dans les années 30 et largement développée à partir des années 70, la franchise connaît actuellement un essor considérable. Ces dix dernières années, la Franchise Française a vu son nombre de réseaux doubler et connaît une progression régulière de 8% à 11% depuis 5 ans. En parallèle, la présence de franchisés sur l’ensemble du territoire augmente également de 5% à 10% chaque année.

Ce sont les secteurs de l’équipement de la personne et de la maison, de l’hôtellerie, de l’alimentaire et de la coiffure qui ont le plus fonctionné dans le cadre de la franchise. Actuellement, ces secteurs occupent une part importante dans le poids économique de la franchise ayant des marchés matures et dynamiques qui se développent chaque année, dû à la forte demande de la part de nouveaux acteurs dans la franchise.

Les derniers chiffres clés que nous avons enregistrés grâce à l’étude annuelle menée par La Fédération Française de la Franchise sont de l’ordre de 65,059 points de vente répartis dans 1,658 réseaux environ dont 323,497 salariés ; et d’un chiffre d’affaires de 50,68 milliards d’euros.

Parmi ces chiffres, nous constatons d’après une étude menée par la Fédération Française de la Franchise que,

56% des franchisés sont des hommes

51% des franchisés ont entre 35 et 49 ans

69% des franchisés sont d’anciens salariés du privé

Chaque franchise emploie en moyenne 5,6 salariés

84% des réseaux sont toujours la propriété de leur fondateur

30% des réseaux ont des points de vente à l’étranger

En outre de la forte croissance des réseaux de franchises et de nombreux nouveaux impétrants décidés à changer leur destin professionnel en misant sur la franchise, le concept de franchise a de nombreux avantages et inconvénients pour les entrepreneurs qui se lancent dans cette affaire.

Parmi les avantages, la transmission du savoir-faire est un des atouts les plus tenus en compte par les franchisés impétrants. Le principe est la reproduction d’une réussite commerciale. Le franchiseur met à disposition du franchisé une série d’informations pratiques résultant de l’expérience de celui-ci avec l’enseigne en activité. En d’autres termes, le franchiseur est un guide pour le franchisé, lui servant d’inspirateur à travers de conseils expérimentés.

Actuellement, les solutions destinées à l’amélioration de la gestion d’un point de vente sont plurielles et se focalisent sur des objectifs multiples. Ces solutions s’ajoutent constamment dans les savoir-faire transmis entre franchisés. La technologie joue un rôle important et son développement permet que le savoir-faire transmis de génération en génération de franchisés s’améliore et se professionnalise. D’autre part, l’accompagnement constant du franchisé par le franchiseur, lui assure un cadre discipliné et sécurisé pour développer son projet. De nombreux entrepreneurs sont confrontés à la difficulté de devoir prendre seuls les décisions stratégiques de leur structure. L’avantage de se retrouver dans un réseau est l’échange d’expérience de gestion avec d’autres chefs d’entreprises.

Encore, quoi de mieux que d’être son propre patron tout en s’appuyant sur la notoriété et expertise d’une enseigne en vie. La marque étant déjà établie aux yeux du public, ayant expérimenté au moins le début de son cycle de vie a déjà acquis une crédibilité. Une fiabilité, qui de surcroît, servira auprès des entités bancaires et des organismes pour la mise en route de l’affaire.

Quant aux entités bancaires et aux différents investissements à effectuer, il s’agit là aussi d’un atout important puisque l’investissement est moins onéreux que pour l’ouverture d’un commerce indépendant traditionnel. Dans le cas de la franchise, l’assistance et la formation professionnelle apportées par le franchiseur fait de cette activité commerciale une mise en œuvre qui revient par conséquent moins coûteuse.

Comme dans tout, il y a de bonnes choses et de moins bonnes choses. Les inconvénients dans la franchise sont aussi une réalité qu’il ne faut pas négliger.

Par exemple ; le contrôle que le franchiseur maintient tout le temps sur le franchisé. Même si le franchisé devient son propre patron et l’avenir de l’enseigne repose sur sa rigueur et professionnalisme, il devra accepter cette surveillance constante en contrepartie des multiples avantages qu’il a acquis par la vertu de son association avec le franchiseur et avec tous les autres franchisés du réseau.

Cette forme de commerce indépendant est une bonne solution en prenant en compte les années difficiles que nous venons de traverser et celles qui nous attendent encore, la franchise apparaît comme l’une des meilleures solutions face à la crise. Selon une étude réalisée par la Fédération Française de la Franchise, 83 % des franchisés considèrent que le commerce organisé résiste mieux à la crise que les commerçants isolés. Rejoindre un réseau de franchise simplifie la tâche et transforme des vies.

Qu’est ce que le Retail Intelligence® ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.