Actu Retail

L’événement du mois: Le Retail’s Big Show #nrf2014

Avec plus de 30.000 participants, le Retail’s Big Show 2014 a été l’édition la plus convoitée et qui a reçu le plus de succès. Voici un compte-rendu général qui servira à tous les retailers, aux chanceux qui ont participé à l’occasion et à tous les autres retailers.

Le salon est rempli de technologies et de fournisseurs de solutions qui couvrent tout l’espace dédié au retail. Les retailers continuent à miser sur les stratégies multicanal, comprenant qu’il est essentiel d’acquérir une vision globale de tout ce qui se passe dans les points de vente. Pour cela, les ressources utilisées sont le mobile, le big data et l’expérience client dans le point de vente.

Avec plus de 520 exposants, les opportunités pour les retailers à collaborer sur des solutions et des améliorations pour leurs entreprises sont infinies.

Bienvenue sur le Big Show

Nous allons vous exposer, quelques moments du Retail’s Big Show.

Le pouvoir du ticket de caisse :

Jack Dorsey, le gourou de la technologie qui est CEO chez Square et président chez Twitter, a trouvé un autre moyen qui a bouleversé le monde du retail : le ticket de caisse.

Dorsey dit qu’un ticket de caisse n’est pas seulement un morceau de papier ou un e-mail, c’est un outil puissant de communication qui doit être utilisé pour ajouter de la valeur et fidéliser les clients, qu’il soit en ligne ou dans un magasin.

Pour regarder la conférence de Jack Dorsey, cliquez ici

L’information est la prochaine «ressource naturelle» de notre génération

Ginni Rometty, CEO chez IBM s’est adressée au public du Retail’s Big Show « Des choses merveilleuses ont lieu, on peut les appeler « opportunités » à l’intersection de nos deux industries ».

Même si la technologie est en train de changer l’industrie, cela n’est pas suffisant. Il s’agit plutôt de la façon dont vous faites des affaires.

Big Data,

«L’information est la prochaine ressource naturelle de notre génération», dit-elle. Avec 2,5 milliards de gigabytes créés chaque jour et leur quantité qui ne cesse de croître, on ne peut s’éloigner de ces données. « L’information sera votre base sur l’avantage concurrentiel», dit-elle, en citant des exemples de la façon dont les grandes données vont tout changer sur la façon dont les retailers s’engagent avec ses clients, sur la façon dont ils gèrent les chaînes d’approvisionnement, sur leur façon d’embaucher des employés, etc.

Le Cloud,

Le cloud permet aux retailers d’être plus agiles, de partager des informations et d’être plus efficaces. Mais les retailers devraient se poser des questions sur la privacité, la sécurité afin de protéger les données essentielles.

Informatique cognitive,

Nous avons évolué à partir d’ordinateurs qui ne faisaient que compter, à ceux qui peuvent être programmés. Mais ce qui a lieu maintenant, c’est une nouvelle ère de l’informatique – l’ère cognitive – avec les systèmes qui évoluent intelligemment. Vous rappelez-vous d’IBM Watson, le système qui a impressionné le monde entier avec ses compétences sur le TV show Jeopardy? Watson est maintenant utilisé par NorthFace pour construire une meilleure expérience en ligne, laissant les consommateurs interagir avec le site comme ils le feraient avec une personne. (Watson aide également les médecins à diagnostiquer et à traiter les patients atteints de cancer.) Rometty dit que ce genre de technologie pourrait aider les retailers à établir des relations avec les clients et inaugurer une nouvelle ère du commerce.

Pour regarder la conférence de Ginni Rometty, cliquez ici

Aujourd’hui, les consommateurs font du shopping sans répis. Les barrières entre les enseignes tombent, et le retail est en pleine réinvention.

Hamish Brewer, PDG de JDA Software, a suggéré que les 10 prochaines années apporteront plus de changements que les 50 dernières années. Comment les retailers peuvent-ils évoluer?

Voici ce que plusieurs PDG d’entreprise retail pensent pour cette nouvelle année :

Rendre différente l’expérience client,

Concurrencer les prix n’est pas toujours une option. Mais il y a beaucoup d’autres façons de donner de la valeur ajoutée à votre entreprise: assortiment, prix, disponibilité, services et expertise. Les magasins, qu’ils soient physiques ou en ligne, doivent être des endroits de divertissement et d’engagement.

La gestion des talents,

Chez Foot Locker, l’âge moyen des vendeurs est de 23 ans. Surtout pour les postes de manager et assistant manager. Hicks expose trois étapes pour augmenter le succès de la réputation de l’enseigne :

  • Embaucher les bonnes personnes. En plus des tactiques de recrutement traditionnelles, Foot Locker utilise des outils logiciels au cours du processus d’embauche.
  • Fournir une formation en morceaux maniables. Pour aider les employés plus jeunes à être au même niveau que les autres, la formation chez Foot Locker est disponible en segments de 5 à 10 minutes – semblables à la durée d’un jeu vidéo.
  • Les employés ont la même information que les clients, que ce soit à travers des outils numériques ou des bornes digitales.

Encourager l’innovation,

L’interconnectivité est la clé de transformation d’une organisation. Foot Locker implique l’ensemble de la société dans la résolution de problèmes, avec des équipes provenant de différentes parties de l’entreprise et qui travaillent ensemble. Hicks a également souligné l’importance de soutenir les employés qui veulent essayer de nouvelles choses.

Le mot «rupture» porte habituellement une connotation négative, mais les changements de l’industrie offrent une chance de s’améliorer. Ce qui a fonctionné dans le passé n’est pas une bonne indication de ce qui va conduire à la réussite à l’avenir. Il faut trouver des façons de perturber votre propre entreprise avant que quelqu’un d’autre le fasse.

Pour continuer à lire tous les résumés du Retail’s Big Show, cliquez ici

Qu’est ce que leRetail Intelligence® ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.