Actu Retail

Une nouvelle typologie de consommateur

Lors d’un achat ou de l’acquisition d’un service, de façon inconsciente nous griffons notre environnement. Cette empreinte sociale inquiète de plus en plus les consommateurs. Avec la crise et une société hyper informée, nous nous sommes entrainés dans une période de consommation éthique et responsable. Les grandes enseignes développent de plus en plus des stratégies responsables afin de fidéliser ses consommateurs et se développer bien dans le temps. À la fois, les grandes marques sont conscientes que si ce nouvel esprit n’est pas pris en compte au sein de leurs organisations, ce manque de responsabilité sociale peut jouer à l’encontre de son bon développement tout en perdant de plus en plus de consommateurs.

Selon une étude réalisée par le cabinet consultant Nielsen, la moitié des consommateurs sont prêts à payer plus pour des produits et des services venant d’entreprises engagées dans des programmes de responsabilité sociale corporative. Parmi les 58 pays dans lesquels cette étude s’est réalisée, cet intérêt lattant pour les marques éthiques a augmenté de 74%.

Ce sont les consommateurs les plus jeunes qui répondent positivement à l’engagement social des enseignes. Il s’agit d’un nouveau flux de consommateurs qui agissent avec plus de conscience et d’amour que les consommateurs actuels. Ce type de consommateur n’achète pas à n’importe quel prix, au contraire, avant d’acheter, il s’informe des actions et des responsabilités portés par les enseignes.

Mais, est ce que les entreprises sont partante pour une consommation responsable ? Prenons l’exemple d’un produit textile fabriqué dans un pays en voie de développement où la production est moins chère qu’en Europe. Il s’agit d’un pays où les conditions de sécurité et les droits des travailleurs sont très précaires et peu garanties. Ensuite le matériel est transporté dans des containers maritimes qui provoquent un fort impact environnemental. Puis, l’article est distribué dans des chaînes de boutiques ayant des lois concurrentielles douteuses. Tout cela, pour pouvoir ajuster un maximum le prix de l’article. Par ailleurs, le prix que cela coûte à notre environnement est exécrable.

La consommation éthique est un concept utopique : nous voulons acquérir des produits de forme massive pour pouvoir satisfaire les consommateurs qui demandent des prix de plus en plus bas.

Cependant, et c’est déjà un début de chemin à prendre, les enseignes sont de plus en plus conscientes de ce que cherche cette nouvelle typologie de consommateur.

Qu’est ce que le Retail Intelligence® ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.