Actu Retail

L’originalité des magasins, une nouvelle mesure à prendre en compte

L’expérience client est aujourd’hui dans le cœur des obsessions des retailers.

Les enseignes ne se présentent plus à travers leurs produits mais par un style unique qui tourne autour d’un thème ou d’une idée. Les nouveaux concepts de magasins permettent aux clients de se plonger dans l’univers de la marque et de tester des concepts originaux et exclusifs. À l’heure actuelle, l’objectif est de transmettre l’essence de la marque tout en créant des émotions chez le consommateur et en lui faisant vivre une expérience inoubliable entre lui et la marque.

L’originalité, l’exclusivité et l’innovation sont trois paramètres importants qui feront atteindre les plus hauts volumes d’adrénaline auprès de vos consommateurs.

Un bref regard sur l’international nous permet de comprendre l’engagement pressé des enseignes pour adopter cette dose d’originalité dans leurs points de vente.

« No noise at Selfridges »

En Grande Bretagne, les magasins Selfridges jouent au roi du silence. Dans le secteur du retail, cette campagne a fait grand bruit. Pendant quelques mois en début d’année, la chaîne anglaise de magasins de mode Selfridges a fait la chasse aux pollutions, tant visuelles que sonores. L’enseigne a mis en place des espaces délimités où le volume sonore est diminué et les téléphones sont interdits. Les étiquettes disparaissent des linéaires tout en créant une ambiance lointaine à une idéologie commerciale. Le projet invitait à célébrer le pouvoir du calme endommagé par une forte concurrence qui nous empêche de voir clair en tant que consommateurs. D’autres enseignes ont mis en place des aventures similaires, dont Heinz, Clinique, Levis et Paul Smith, entre autres, qui ont supprimés les logos de leurs produits.

Le Tweet Mirror

En Espagne, le social shopping est tendance. L’enseigne Lavand spécialisée dans l’habillement féminin qui a ouvert l’année dernière son premier magasin à Madrid a installée un Tweet Mirror. À travers un écran tactile, il permet aux internautes accros au hashtag de se prendre en photo et ensuite de se loguer à leur compte sur Twitter. Les consommateurs partagent ainsi leurs dernières trouvailles mode avec leurs amis. Voici l’exemple d’un bel outil qui fait rentrer les réseaux sociaux dans son commerce.

« Fresh Fanatic »

A New-York une supérette vend tous ses produits ultra-frais. Ayant observé les tendances de bien-être et d’alimentation écologique, cette supérette a misé pour l’ultrafraîcheur dans chacun de ses produits sans en excluant aucun d’entre eux. Pour atteindre un tel niveau d’exigence, les commerçants choisissent méticuleusement leurs fournisseurs et mettent l’accent sur une production locale et biologique. Certains soirs de la semaine, des concerts en « live » sont organisés dans le magasin. Il est évident, qu’il s’agit d’artistes locaux pour la grande joie des « fresh addicts ».

Pour en finir en ayant fait le tour parmi la plupart des continents, voici un exemple venu de Chine où les robots remplacent les serveurs. Il s’agit d’un restaurant, le Dalu Robot Restaurant qui peut servir jusqu’à 100 clients en même temps. Une équipe de 6 robots accueillent, servent et divertissent les clients. La préparation des plats assurée par de vrais cuisiniers, le reste des tâches sont accomplis par ces êtres automatisés.

Vers où se dirige le retail ? Et quels nouveaux paramètres vont devoir prendre en compte les outils de Retail Intelligence® ?

Qu’est ce que le Retail Intelligence® ?

Source : Commerce Magazine, Mars 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.