Actu Retail

L’arc en ciel du retail

Les couleurs sont omniprésentes autour de nous. Elles sont le résultat de perceptions faites par la vision de l’intensité de certaines longueurs d’ondes appelées lumières. Ces perceptions influent des états d’esprits pouvant éveiller des émotions, faire appel à la mémoire, etc. allant jusqu’à animer le comportement des individus.

Le marketing s’est lancé sur ce terrain afin d’optimiser ses outils et pratiques.

Toutes les couleurs ont une signification qui s’enregistre de façon systématique dans l’inconscient des individus. Par exemple, l’orange désigne interactivité et le rouge invite à l’action. Ce n’est pas pour rien que les point de vente fast food aient vêtu leurs firmes de ces couleurs vives et pétillantes afin de convaincre le client potentiel à entrer, acheter et sortir pour revenir au lendemain.

Les couleurs sont un sujet non négligeable dans la création de concept retail. Tout retailers doit connaître les bases de la psychologie de la couleur. Le succès d’un magasin n’est pas déterminé par la couleur corporative qui l’identifie mais par la réaction du consommateur face à cette couleur.

Les jeunes préfèrent des couleurs dynamiques et flashy, les personnes âgées sont plus enclins vers de tonalités plus atténuées tandis que les enfants sont plus réceptifs aux couleurs basiques.

Mis à par la tendance émotionnelle que peuvent nous flairer les couleurs, la symbologie est autant importante. Par exemple, la couleur jaune est sacrée en Chine tandis qu’en Grèce le jaune désigne la tristesse et en France l’envie. Il existe aussi des couleurs dont la signification atteint une plus grande majorité de personnes. C’est le cas de la couleur bleu, par l’association avec la couleur du ciel, le bleu nous inspire tranquillité et quiétude. Cela varie aussi selon les différentes cultures. En Occident, le blanc s’associe à la pureté alors qu’il est lié au deuil dans la plupart des pays asiatiques.

La répartition des couleurs dans un établissement commercial est une tactique importante afin d’optimiser le point de vente.

  • Les magasins dont les couleurs claires sont prédominantes paraissent plus spacieux alors que des couleurs plus foncées créent des espaces commerciaux plus intimes et recueillis.
  • Les grandes surfaces commerciales dominées par des tonalités blanches et grises sont ennuyeuses tandis que le rouge et l’orange accélèrent le rythme cardiaque des piétons.
  • De façon générale, les couleurs neutres, dont le gris, le noir et le blanc sont un bon choix à l’heure de la recherche d’une ambiance équilibrée, stable et propre.
  • Un bon conseil est d’utiliser une ou deux couleurs prédominantes.

Qu’est ce que le Retail Intelligence®?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.