Actu Retail

L’industrie du retail de la mode est de plus en plus éthique

Les retailers et leurs enseignes doivent continuellement s’adapter aux évolutions des consommateurs. La consommation responsable de la part des français est de plus en plus à l’ordre du jour. Aujourd’hui les français ont pris conscience du développement durable et ont adopté un comportement d’achat plus écologique mais aussi plus éthique.

Dans le secteur du vêtement, plusieurs enseignes ont déjà adopté une véritable responsabilité éthique. Ce phénomène a pris le nom de Shwopping.

Le terme « Shwopping » vient de la contraction du verbe anglais « to swap », qui veut dire « échanger » et le mot « shopping ». L’idée est de rapporter des vêtements qu’on ne veut plus et, en échange, récupérer des bons d’achat des enseignes qui pratiquent cette nouvelle tendance d’achat.

Mais ce nouveau phénomène ne s’arrête pas à ce simple troc. L’objectif est de réutiliser les vêtements donnés tout en les recyclant afin de leur procurer une nouvelle utilisation. L’optimisation de la réutilisation de ces vêtement ce fait à travers de collaborations avec des ONG afin de favoriser les populations les plus défavorisées de la planète.

L’enseigne britannique Mark&Spencer est le leader de cette nouvelle tendance de consommation responsable. À Londres, le géant anglais propose des « shwop drop box » pour récolter des vêtements abandonner qu’après il cède à Oxfam.

Le Shwopping aide à augmenter le volume de vêtements non désirées qui sont recyclés et de réduire le volume jeté. Les consommateurs argumentent que leur principale préoccupation éthique vis-à-vis des retailers sont les déchets.

Après Mark&Spencer, l’enseigne suédoise H&M se lance à son tour dans le Shwopping. Quelque soit la marque et l’état des vêtements, H&M propose à travers d’une campagne mondiale de reprendre tous les habits dont les consommateurs ne veulent plus. H&M travaille pour la société I Collect, partenaire de H&M, qui récycle les vêtements afin de leur donner une nouvelle utilisation. Le but de l’opération reste de participer à l’économie des ressources naturelles et d’éviter le gaspillage textile. De plus une donation par kilo de vêtement est versée à UNICEF en France.

L’industrie du retail de la mode devient de plus en plus durable et éthique.

Qu’est que le Retail Intelligence® ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.