Actu Retail

Un aperçu de la consommation online et des cybers acheteurs

Au bénéfice des lecteurs retailers de notre blog, nous publions davantage sur les tendances, l’évolution et les actualités du point de vente conventionnel. Cependant, il est très intéressant pour les retailers de connaître sur le bout des doigts comment se comportent les cybers acheteurs afin de pouvoir améliorer leurs stratégies dans les points de vente. Une étude récente menée par le cabinet PwC nous offre un aperçu réel de ce qui se passe dans ce monde parallèle où règne également la consommation.

Cette étude a été réalisée auprès de 11.000 cyberacheteurs dans 11 pays dans le monde, les États-Unis, le Canada, le Brésil, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, les Pays-Bas, la Suisse, la Turquie, la Russie, la Chine et Hong Kong.

L’e-commerce ne tuera pas le magasin conventionnel

Mis à part les rois pure-players (Amazon et Ebay), les sites de commerce électronique qui donnent les meilleurs résultats et qui sont les plus rentables sont ceux qui reçoivent l’appui d’une grande enseigne établie dans le canal de vente offline.

Les réseaux sociaux ne sont pas des plateformes destinées pour la vente

Seuls 24% des personnes interrogées achètent via un réseau social alors que 75% d’entre eux les utilisent. Les plateformes sociales sont considérées comme un moyen pour interagir avec la marque, pour la connaître, pour être au courant de toutes ses actualités (des promotions, des changements, des nouvelles ouvertures de magasins, etc.) et pour participer à des jeux concours.

Le prix n’est pas l’unique avantage recherché par les cybers-acheteurs

Le prix n’est pas le seul critère d’achat des web acheteurs. Les critères qui arrivent en tête sont les suivants : 69% pour le produit, 67% pour la confiance, 62% pour le prix, 61% pour la facilité d’utilisation et 54% priorise la livraison. Il est évident que le consommateur espère trouver de l’innovation, de la fidélisation de la part de la marque pour ce qu’il recherche et un bon effectif service client. Les consommateurs en ligne sont stricts sur l’attente de valeurs ajoutées que peut offrir la marque online.

Les marques ne vendent pas sur le web

Les marques comme les distributeurs classiques connaissent un succès de leur canal de vente online dû à la créativité et à la planification de leurs stratégies mises en place pour l’ouverture de leurs site de commerce électronique. 35% des sondés ont acheté sur le site d’une marque dont 19% en France, 52% aux États-Unis et 56% en Chine. Ce n’est pas en dépit de la proximité des marques et des distributeurs classiques avec leurs consommateurs que celles-ci peuvent assurer leurs succès dans le canal de vente online.

L’attractif de la marque multicanale

48 % des consommateurs fidèles à une enseigne déclarent acheter plus si celle-ci est multicanale.

Qu’est ce que le Retail Intelligence®?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.