Actu Retail

Le secteur du luxe ne connaît pas la crise.

La crise économique contemporaine nous affecte de toute part. Le chômage touche une population très jeune qui tarde dès lors à s’incorporer dans la vie active, les entreprises font faillite et cessent toutes activités, les commerces locaux ferment leurs boutiques et les vitrines tape-à-l’oeil sont bientôt remplacées par des panneaux grisâtres affichant le prix de vente ou de location du lieu.

La crise se ressent partout.

Au quotidien, les français lisent le journal, en version papier et online également, pendant qu’ils sirotent un café préparé par leur soin au lieu d’aller l’acheter dans un point de vente. Cette actualité accentue l’inquiétude générale et fait s’envoler tout signe d’espoir.

Dans ce contexte alarmant, l’avenir du secteur du luxe est pourtant solide et certain. Il se nourrit d’une part sur l’essor des flux touristiques et le goût du chic des pays émergents comme la Chine et d’autre part pour le consommateur de luxe que la crise frappe moins qu’à un consommateur commun.

Dans le secteur du retail, les seules enseignes qui s’étendent avec dynamisme et de façon régulière sans craindre la crise économique sont des marques de luxe. Cette semaine, le groupe phare de la mode de luxe en France, LVMH, a obtenu le permis pour reconstruire le centre commercial la Samaritaine à Paris.

En chiffres, le secteur du luxe européen représente :

  • 70% du marché mondial
  • 3% du Produit Intérieur Brut de l’Union Européenne
  • Plus de 400.000 millions d’euros en facturation
  • 990.000 nouveaux postes d’emplois en Europe
  • En France, le chiffre d’affaires prévu pour cette année est évalué à 31 milliards d’euro.

Ce marché fonctionne à rêver. Selon une étude de l’observatoire italien Altagamma associé au cabinet Bain&co, l’industrie mondiale du luxe devrait connaître cette année une croissance de 6% à 7% après une progression de 10% en 2011.

Parmi les deux géants du luxe, une entreprise est française et l’autre est chinoise. Les enseignes phares en France sont le groupe LVMH et le groupe PPR.

Ce marché en pleine agitation est actif et caractérisé par un esprit entreprenant. Les enseignes se rachètent entre elles, des projets de plan commerciaux se mettent en route et la recherche des meilleurs emplacements pour ouvrir des magasins de prestige est en pleine effervescence.

Dans ce dernier cas, quelles rues et établissements commerciaux seraient capturés par le TC-Street et TC-Store de T-Cuento ?

Qu’est ce que le Retail Intelligence® ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.