Actu Retail

Est-il possible de transformer la menace de l’e-commerce en un atout pour les retailers ?

En vue de la menace que représente le commerce électronique pour les retailers, ceux-ci devront désormais connaître leur nouvel adversaire sur le bout des doigts. Il leur faudra établir le profil physiologique et psychologique de ce mode de vente contemporain, afin d’adapter leurs activités et relativiser cette menace.

Après plusieurs études faites sur ce sujet, un des aspects que nous pouvons déterminer sont les évènements majeurs qui poussent les consommateurs à devenir plus digitaux que conventionnels.

Quels sont les moments de l’année où le commerce électronique connait ses pics de vente ?

La période de Noël, les soldes et la préparation pour les grandes vacances désignent les trois moments clé de l’année pour le commerce électronique.

Marc Lolivier, le délégué général de la FEVAD, rappelle que l’année dernière, 7,6 milliards d’euros ont été dépensés en ligne pendant les mois de novembre à décembre. Noël est une des plus fortes périodes d’achat de l’année, avec la période des soldes. C’est aussi le moment idéal pour les sites commerçants pour se présenter, se vendre et fidéliser leurs consommateurs. Comme l’indique Ulric Jérome de chez Pixmania « les deux mois compris entre la 3ème semaine de novembre et la 3ème semaine de janvier représentent quasiment 30% de notre chiffre d’affaires annuel ».

La popularité des soldes est due à la date butoir qui définit cette période frénétique d’achat. Sachant que ce « happy hour » ne dure pas éternellement, le consommateur est disposé à acheter davantage.

A cette période intense de soldes, s’accompagnent les préparations pour les grandes vacances. Des magasins voient leurs ventes augmenter par l’achat d’appareils photos, de matériel de lecture, de maillots de bain, de bagagerie, entre autres produits inscrits dans le cadre des loisirs.

Mis à part ces moments phares de l’année pour le commerce électronique, la rentrée scolaire, la fête des pères et des mères et la Saint Valentin enregistrent aussi d’importants pics de vente online.

Les évènements moins récurrents sont les évènements sportifs et la météo. Le canal de vente online voit un impact dans ses ventes lors d’un évènement sportif majeur comme les Jeux Olympiques ou la Coupe du Monde. Les ventes se font généralement sur l’univers de l’image de ses évènements concrets. La météo est un phénomène moins prévisible mais toujours bien reçu par les commerçants en ligne qui constatent entre 20% et 30% de business en plus pendant un weekend pluvieux que lors d’un weekend ensoleillé. En hiver cet effet météo s’accentue, le froid incite les gens à rester chez eux et à commander en ligne.

Parmi les évènements moins effectifs pour la vente en ligne, on constate les jours d’élections où l’incertitude des consommateurs joue un mauvais tour à la vente digitale, les ponts et les semaines avant les pics de vente on et off line (Noël et les soldes).

En connaissant, le profil détaillé d’un commerce électronique toujours plus dévastateur, nous pourrons cerner les comportements de nos consommateurs de plus en plus digitalisés et plongés dans une constante évolution qui va de pair avec le commerce électronique.

Qu’est ce que le Retail Intelligence®?

Source: JDN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.