Actu Retail

Punto Blanco: du futur dans les chaussettes

Dans la fabrique de Punto Blanco arrive la matière première (le meilleur tissu provenant d’Ecosse, d’Egypte et d’Australie), cousue de manière automatique et même dans certain cas manuellement, elle se teint, sa qualité est contrôlée et les chaussettes sortent déjà prêtes pour les envoyer dans les hangars aux alentours de la ville. 90% de la production est dédiée au marché espagnol, un chiffre qui prétend à se voir réduire de par la croissance des exportations. Chez Punto Blanco, la production annuelle peut atteindre le million de paires de chaussettes. Il existe jusqu’à 28.000 variétés différentes et l’objectif est que des trous ne se fassent pas avec facilité. Les machines italiennes permettent de produire une chaussette en 4 et 5 minutes. Punto Blanco n’est pas une grande entreprise. Fondée en 1948, elle facture aujourd’hui 22 millions d’euros, 75% des recettes provenant des chaussettes et le reste des sous-vêtements et pyjamas importés de l’étranger. Ses 300 employés s’ajoutent à 700 autres personnes qui composent la Corporación Valls, un des groupes les plus méconnus d’Espagne, contrôlé par la famille du même nom présente également dans la mode et les arts graphiques. Ils ne font pas de bruit et n’aiment pas paraitre. Pour eux, la responsabilité sociale consiste à maintenir l’emploi tout en grandissant. Qu’est ce que le Retail Intelligence®?

Un comentario en Punto Blanco: du futur dans les chaussettes

  1. Pingback: Punto Blanco: du futur dans les chaussettes | Retail Intelligence | Retail Intelligence | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.