Actu Retail

Google Wallet en 2012!

Sources:J2m-onlineUberwe

Google a lancé son service de Portefeuille pour faire un robinet paiements avec un téléphone mobile et annoncé des plans pour y inclure Visa, American Express et Discover cartes de crédit en plus de son partenaire actuel, MasterCard. Google a lancé son service de paiement par téléphone mobile: GOOGLE WALLET permettant de payer dans des centaines de milliers de points de vente en un seul clic sur un écran. C’est une nouvelle ère qui s’ouvre et qui permettra de gérer également son patrimoine depuis son mobile avec les futures versions de l’application. Le portefeuille Google sera lancé en 2012 en Europe et permettra d’utiliser un téléphone mobile (Smart phone) comme moyen de paiement sans avoir à sortir sa carte bancaire dont l’utilisation sera ainsi sécurisée. Les partenaires incluront Visa, American Express et Discover cartes de crédit en plus de son partenaire actuel, MasterCard. Grace à l’utilisation de téléphones 4G Nexus S sur le réseau de Sprint aux Etats-Unis, Google a permis de mettre en place des joint ventures alliant un gérant de la téléphonie AR&T avec des entreprises technologiques comme Verizon et des opérateurs mobiles. Google Wallet est déja opérationnel sur les mobilies Nexus S aux Etats Unis dont les utilisateurs reçoivent les mises à jour sur leurs téléphones mobiles permettant ainsi de les transformer en moyens de paiement. Le Wallet est une application qui établit un lien avec une puce appelée Near Field Communication (NFC) et qui permet de faire un paiement en appuyant sur un écran de paiement situé dans le magasin à proximité de la caisse. Le système communique avec votre téléphone mobile grâce à cette technologie et vous permet d’autoriser le paiement simplement en touchant un écran tactile. « Ce n’est qu’un début pour nous, c’est la version 1.0, mais nous nous prévoyons que ce produit va s’implanter partout rapidement et nous pensons ajouter de nouvelles fonctionnalités dans les prochains mois avec l’augmentation du nombre de banques et de fournisseurs de terminaux mobiles avec qui nous nous associons » a déclaré Bédier Oussama, vice-président de Google-moyens de paiements. Monsieur Bédier a déclaré que Google prévoit de rendre le service disponible aux consommateurs européens en 2012. Il vous suffira de télécharger GOOGLE WALLET depuis le portail Market sur votre téléphone androïde pour transformer votre portable en porte-monnaie.

http://www.youtube.com/watch?v=DsaJMhcLm_A&feature=player_embedded

Google travaille également avec les principaux partenaires de vente au détail, y compris Bloomingdale, Macy et Métro pour l’installation prochaine génération de caisses qui fonctionnent avec des puces NFC. Pour les détaillants, l’attrait n’est pas seulement de faciliter le processus de paiement pour les clients, mais aussi d’accroître les liens avec eux – en tapant sur les lecteurs, les clients peuvent également ajouter des points de fidélité ou des coupons numériques. Google pourrait être le premier à lancer un système de paiements mobiles NFC, mais il est loin d’être la seule compagnie qui peut offrir des services de paiement. En dehors de l’Isis joint-venture, PayPal a sa propre application mobile et Apple a également prévu d’inclure une puce NFC dans le prochain modèle de l’iPhone.

Et la concurrence?

Square, la start-up californienne prometteuse lancée en 2010.

http://www.youtube.com/watch?v=iBieYjxUj5Q&feature=player_embedded

L’été dernier, soit un an plus tard, sortait une autre application, venue de suède celle-là, qui utilise également un lecteur de carte de crédit, mais plus besoin de « swiper » la carte. Ca ressemble plus à un terminal de supermarché qui lit la puce. Il s’agit de iZettle, non disponible encore à l’extérieur de son pays natal, mais à surveiller de prés car c’est pour bientôt.

http://www.youtube.com/watch?v=ygW_nm9if20&feature=player_embedded

¿Qu’est ce que le Retail Intelligence?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.