Actu Retail

La shopping Experience britannique, conclusions


Auteur: Andrew Seymour – Source: ProfessionalJeweller

Longues files d’attente, magasins surpeuplés et personnel antipathique. Si votre boutique offre une de ces prestations, alors vous avez de bonnes chances que les clients se ruent vers la sortie sans rien acheter.

Une nouvelle étude sur le comportement d’achat du britannique a révélé que les clients détestent cette expérience d’achat.

Les acheteurs citent les longues files d’attente comme étant le problème le plus fréquent en magasin, et 88% d’entre eux admettent renoncer à un achat si la queue est trop longue.

La surpopulation à l’intérieur d’un point de vente (36%) est également considérée comme un aspect négatif de l’expérience shopping sans parler de la frustration qu’éprouve le client à l’heure de trouver un vendeur, sans parler de l’inutilité de certains vendeurs qui complète la liste des points négatifs de l’expérience d’achat.

Nick Gray, Directeur Général de Live & Breath qui a effectué la recherche, a déclaré que les détaillants ont besoin de réfléchir sur l’amélioration de l’expérience » en la rendant plus simple pour les visiteurs, comme par exemple bien indiquer les vestiaires, toilettes ou caisses.

« Nous savons tous à quel point l’économie a été frappée et comment les risques pour les acheteurs sont devenus. Malheureusement, certains de nos détaillants les plus emblématiques ont presque coulés et c’est maintenant plus que jamais qu’ils ont besoin de réfléchir sérieusement à ce que leurs consommateurs veulent et comment répondre à cela », a-t-il dit.

De plus, les résultats de l’étude donnent un aperçu des motivations des consommateurs pour acheter dans le climat actuel. Même avec des mesures incitatives comme un excellent service, un parking, des échantillons de produits ou des cartes de fidélité, un gros 55% des interrogés ont avoué qu’avec de simples bons de réduction, leur expérience d’achat serait plus spéciale.

Plus de 3000 britanniques ont répondu à l’enquête.

www.t-cuento.fr

Cinco años ha tardado Hermès en encontrar la ubicación de la tienda de Saint-Germain-des-Prés (17, Rue de Sèvres), y en su construcción ha participado un ejército de 150 artesanos y obreros durante dos años. Es la segunda tienda más grande del mundo (1.470 metros cuadrados) después de la de Faubourg-Saint-Honoré. El arquitecto ha sido Denis Montel, del estudio RDAI, que se ocupa de hacer trabajos en las 334 boutiques que tiene Hermès en todo el mundo. ¿Inversión realizada? No hay cifra « oficial », pero se estima en más de 50 millones de Euros.
Abierta el 18 de noviembre de 2010, rompió un record de visitantes con más de 12.000 en los 3 primeros sábados, superando a la mismísima Torre Eiffel. Hace unas semanas, durante nuestra visita, no parecía haber aflojado el número de curiosos y compradores dentro de la tienda, y por un momento, pensamos que nos encontrábamos en la boutique Louis Vuitton, regularmente mucho más concurrida que el resto de las marcas de lujo.
Qué destacamos de la tienda:
1) Su escalera monumental que marca la estética de toda la tienda, con sus decoraciones a base de madera y cuero de « buey ».
2) Sus enormes espacios para colocar producto a lo largo de toda la tienda, acercándolo mucho más a los clientes.
3) Un espacio de 55 metros cuadrados a la entrada de la tienda dedicado a floristería. Es la primera vez que Hermès usa un espacio para un sección así. La floristería está gestionada por el famoso florista Baptiste Pitou.
4) Una exquisita librería en la entreplanta, a cargo de Editions Actes Sud, enfocada en libros de ensayo, novelas, arte y por supuesto, de viajes, asunto emblemático para Hermès.
5) Un « espacio de tés » donde poder degustar de la mano del especialista Saint Clair una de las 17 variedades « crus » de té, por el « módico » precio de 9 euros.

En definitiva, con esta tienda Hermès ha conseguido convertir su nueva tienda en un « meeting place » para mucha más gente de la que habitualmente entraba en sus tiendas, acercando más el producto al cliente, sin desmerecer un ápice su imagen de « lujo absoluto » que le diferencia de otras marcas de éxito como Louis Vuitton.

Un comentario en La shopping Experience britannique, conclusions

  1. Pingback: La shopping Experience britannique, conclusions | Retail Intelligence | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.