Actu Retail

Les villes championnes du shopping

Quelle grande métropole mondiale draine le plus de dépenses dans ses boutiques ?

Publié le 04/03/2011
Les grandes métropoles se livrent une bataille acharnée pour que l’on vienne du monde entier dépenser dans leurs boutiques. Pour cela, il y a bien sûr le rayonnement de la ville mais aussi la représentation des magasins de grandes marques internationales.
Le Center for Retail Research a classé pour le comparateur de prix Kelkoo les principales métropoles mondiales selon les dépenses non alimentaires (mode, beauté, électronique, loisirs, décoration…) réalisées en 2010 par les habitants et les touristes.
Et la gagnante est… Londres. Les habitants et les touristes en visite dans la capitale britannique ont dépensé l’an dernier au total plus de 75,7 milliards d’euros dans ses boutiques. Londres détient aussi le record en matière de grandes marques : 55% d’entre elles y ont au moins un magasin.

Les Français n’ont pas à rougir. Avec 55 milliards d’euros des ventes au détail l’an dernier, Paris a généré plus de dépenses que Los Angeles, Milan et Berlin réunies et prend la quatrième place.
« Notre capitale reste la première destination touristique au monde », rappelle Nicolas Jornet, le directeur de Kelkoo France [Le tableau ci-dessus ne prend en compte que les touristes ayant passé au moins une nuit sur place]. « Ce n’est pas seulement le patrimoine riche et l’offre culturelle qui attire ces touristes, mais aussi le shopping qui occupe la deuxième place dans la motivation des visiteurs ».
La capitale française est particulièrement prisée pour ses produits de beauté et de santé : sur ce critère, elle arrive même première en termes de ventes avec 13 milliards d’euros dépensés en 2010.
A noter que Dubaï détient la plus forte concentration de boutiques : elle en compte 18 pour 1 000 habitants, huit fois plus qu’à Londres ou quatre fois et demi plus qu’à Paris.

Méthodologie

Les chiffres sont issus du rapport « Shopping Capitals of The World » du Center for Retail Research commandité par Kelkoo. Il couvre 22 destinations shopping dans 18 pays différents sur quatre continents. Afin d’assurer une certaine cohérence, chaque ville est définie comme son agglomération plutôt que par ses limites administratives. Les villes ont dû répondre à plusieurs critères pour obtenir le statut de capitale du shopping : une dimension internationale, être au service d’une communauté nationale et internationale, et la diversité, tant dans les magasins que dans les produits vendus.
Les chiffres utilisés se rapportent tous à la vente au détail non alimentaire.
Source: Journal du net

Un comentario en Les villes championnes du shopping

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.